Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 00:00

Durant plusieurs samedis, vous découvrirez ici les "mémoires" de Jean-Lou Delépine, ancien apprenti-jockey qui avait 14 ans en 1967, lorsque je venais moi-même d'arriver comme jeune animateur au Foyer des Apprentis-Jockeys de Maisons-Laffitte...  Je suis heureux de le retrouver ici... Iest aujourd'hui en retraite, après une reconversion réussie: il a d'abord travaillé en usine, puis profitant de son passage dans la Marine, il a appris le métier de plombier-chauffagiste, qu'il a exercé durant 42 ans, dont 28 comme artisan, dans le Nord Pas de Calais... Mais revenons en arrière, en 1967, il arrive comme apprenti-jockey à Maisons-Laffitte.

Jean-Lou, jeune apprenti, et le cheval  On Top, à la sortie du boxe, au sein de l'écurie Jean Doumen à Maisons-Laffitte...

Jean-Lou, jeune apprenti, et le cheval On Top, à la sortie du boxe, au sein de l'écurie Jean Doumen à Maisons-Laffitte...

... "Après avoir eu le CEP à 14 ans, mes études s'arrêtèrent aussitôt... Je ne savais pas ce que je voulais faire comme métier... Mes parents étaient commerçants, je travaillais à l'usine et les aidais entre mes postes... Mais les mois passèrent et je n'avais toujours pas de métier... A l'approche de mes 15 ans, mon père qui jouait au tiercé et lisait le journal Week-End tous les dimanches, décida un jour de m'emmener à Maisons-Laffitte pour m'inscrire au Centre Technique des apprentis-jockeys des Steeple-Chases de France"...

1ère page du journal Week-end du 22 juillet 1967, annonçant l'article des pages 4 et 5 sur le "rêve" des apprentis-jockeys.

1ère page du journal Week-end du 22 juillet 1967, annonçant l'article des pages 4 et 5 sur le "rêve" des apprentis-jockeys.

"Mes parents et moi, nous sommes arrivés à Maisons-Laffitte au 7 avenue Béranger, Bureau des Oeuvres Sociales des Steeple-Chases de France... Là, je découvris une grande demeure, genre petit château, noyée dans le feuillage, sur un terrain boisé un peu sauvage, aux arbres plus que centenaires... Avec mes parents, nous y entrons, nous avions RDV avec le directeur des oeuvres sociales, comme 11 de mes camarades qui pour certains d'entre eux étaient déjà arrivés...Nous étions attendus avec fermeté, convocation en main, je ne réalisais pas l'ampleur dans laquelle je venais de poser le premier pas... J'allais enfin réaliser mon rêve"...

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)
Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)
Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)
Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)
Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)

"Une fois les 12 apprentis réunis, les présentations faites, nous avons eu droit à un repas pris dans la salle de restaurant du Château... Mon 1er repas partagé avec mes futurs copains... Avec eux, je passerai 3 mois, de discipline, de souffrance et de solidarité... Après un bref passage au Foyer, dans les bungalows voisins du Château, où officiait déjà Popoff, un des animateurs que l'on ne peut oublier car son nom reste gravé dans ma mémoire et celle de ceux qui l'ont connu... on nous conduisit au Centre Technique 2 avenue Hoche: là, un site magnifique s'ouvrait à nous, à l'entrée de la propriété une grille grande ouverte, face à nous, au centre de la cour de sable fin d'immenses arbres et de chaque côté les boxes avec les chevaux".

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)

Vous le saurez en lisant samedi prochain le chapître 2 des mémoires de l'ami Jean-Lou... Mais en attendant, j'ai voulu lui faire une surprise, à Jean-Lou, et j'ai recherché dans mes archives personnelles des photos que j'avais prises à l'époque de ce fameux vieux Chäteau qui avait hébergé au départ la cantine, l'école et les bureaux administratifs du centre des apprentis jockeys et juste à côté, le préfabriqué qui avait accueilli les activités et les animations du Foyer des Apprentis, avant l'inauguration en 1968 des nouveaux grands bâtiments modernes et luxueux où j'ai eu le bonheur de travailler une dizaine d'années... Pour toi, Jean-Lou.

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)
Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)
Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)
Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (2)

A samedi prochain, si vous le voulez bien, pour la suite des aventures de notre apprenti-jockey...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Findel 31/01/2017 11:12

Apprenti en 1965 chez B.Secly , renvoyé en Mai 1968,nous avons dû nous rencontrer.
Contacter moiSVP

Joke 05/04/2014 18:24

Les bégorreboys pas de remarques sur cet article :)))) Enfin sur le cheval ya des choses à dire, non

Max'Dany 13/07/2014 10:42

Bonjour, Alain,
Je ne connais pas Aurélie Chable... mais l'appel est lancé...
Si quelqu'un a ses coordonnées, merci de nous les transmettre ici pour Alain.

clement alain 13/07/2014 09:12

je voudrais correspondre avec aurélie chable

Max'Dany 09/04/2014 10:23

et merci à toi, Jean-Lou, de m'avoir envoyé tes "mémoires" et tes documents, que nous retrouverons ici durant plusieurs samedis de suite.

jean-lou 09/04/2014 08:24

merci à Dany pour avoir créer ce blog sur mes mémoires à maisons Laffitte, on ne peut pas oublier les bons moments passés avec les copains, les chevaux ,ainsi que toutes ces structures qui nous entouraient comme les écuries,les pistes d'entrainement, les champs de courses,le parc et aussi les hommes, le foyer avec ses animateurs qui se décarcassaient pour nous rendre heureux dans nos moments de loisirs, c'était gigantesque pour des petits bonshommes comme nous qui n'avions que 14 ans en 1967 une grande fresque que l'on ne peut oublier........

Max'Dany 05/04/2014 18:57

Oh non, pas là, svp, ne mélangeons pas tout, respectez cette série et les anciens apprentis-jockeys qui n'ont rien demandé et n'ont rien à voir avec ce sujet...

Présentation

  • : Le BLOG de MAX'DANY
  • Le BLOG de MAX'DANY
  • : Créé en septembre 2009... Un certain regard sur le monde et sur ma ville, Maxéville.
  • Contact

Le grain de sel de Max'Dany

Coucou, voici déjà le mois d'août... Une bonne occasion pour nous rappeler la chanson de Ray Ventura... "Si jamais une coquette Vous demande un jour Quelle saison est la plus chouette Pour  rêver d'amour Ne dites pas qu'la meilleure date C'est mars ou fin septembre L'époque la plus adéquate C'est celle que chantent les chattes A la mi-août C'est tellement plus romantique A la mi-août On fera les quatre cents coups A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup Et si la belle vous dit soudain J'adore les fourrures Quand donc aurais-je mon ragondin ? Chantez d'un air badin A la mi-août C'est bien plus économique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous"

Recherche

Le point de vue du Raton Laveur

Elle est chouette et rigolote, cette chanson de Ray Ventura que nous rappelle le patron... Pour les deux autres couplets, je prends sa succession... "Je m'souviens lorsque naguère J'ai passé mon bac Comme j'étais pas une lumière J'avais plutôt l'trac Le prof d'histoire me demande Quand donc est né l'shah d'Perse ? Dès l'instant qu'on parlait du shah J'ai dit: eh bien voilà ! A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août On se sent plus dynamique A la mi-août On s'amuse comme des fous. Je connais une Auvergnate qui aime un bougnat Quand elle dit: A bas les pattes Il s'écrie Fouchtra Quand ch'est-y que tu me donn'ras Tout ché que tu pochèdes ? Pour l'inchtant répond-elle au gars Y'est pas quechtion de cha A la Mi-août Che chera plus romantique On fera les quatre cents coups A la mi-août On che chent plus dynamique A la mi-août On ch'amuse comme des fous"...

Archives

La bulle des poissons rouges

Merci patron de nous laisser, à nous les poissons, le soin de chanter le dernier refrain... "Dans la plupart des guinguettes On n'a pas le choix C'est toujours de l'omelette Ou bien du veau froid Et si l'on demande au patron Quand ferez-vous une gibelotte ? Souvent d'un petit air fripon Le patron vous répond A la mi-août C'est beaucoup plus romantique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup A la mi-août  A la mi-a mi-a mi-a mi-a mi-a-oût"...

Boite aux Citations du Patron

"Ce que le mois d'août ne mûrira pas, ce n'est pas septembre qui le fera"...

A noter sur votre Agenda

Nos ateliers MiG'Art et MiG'Encadrement seront fermés en juillet et en août, ils reprendront le jeudi 11 septembre... Nous organiserons un hommage au Père Duval, autour de ses chansons et d'un feu de camp, le samedi 30 août dans le Parc de la Mairie... Notez aussi notre Vide-Greniers des Enfants le samedi 27 septembre après-midi... Un concert orgue et trompette en prévision... Une visite guidée de l'ancienne Abbaye St Clément de Metz devenue le siège du Conseil Régional de Lorraine, le jeudi 9 octobre après-midi... Notre Marché de Noël à la Salle du Parc les 29 et 30 novembre... et plein d'autres surprises...avec le MIG... Max'Inter-Générations...

Indiscrétions du webmaster

Bonnes vacances, si vous pouvez en prendre, sinon, bon été à tous, et merci de rester fidèles au Blog de Max'Dany qui essaye de toujours mieux vous distraire, vous être utile et surtout, vous informer...

Vous vous posez des questions

Ben oui, quoi, dans les rubriques du dessus, vous citez une chanson de Ray Ventura... OK, mais qui c'est, celui-là ?... Alors voilà... Ray Ventura (par ailleurs, l'oncle de feu Sacha Distel) est un célèbre chef d'orchestre amoureux de jazz qui, avec ses "Collégiens" de musiciens et de chanteurs, ont enchanté le public des années d'avant guerre, disons les années 1930/1940... Avec d'énormes succès tels que "Tout va très bien Madame la Marquise"... "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?"... et "ça vaut mieux que d'attraper la scarlatine"... Ben voilà, maintenant, vous connaissez mieux Ray Ventura ( 1908-1979)...