Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 00:00

Voici le 4ème et dernier volet des "mémoires" de l'ami Jean-Lou Delépine que j'ai connu jeune apprenti lors de mon arrivée comme animateur au Foyer des Apprentis-Jockeys de Maisons-Laffitte en septembre 1967... Il avait 14 ans et moi 22... Aujourd'hui, nous sommes tous les deux à la retraite... et nous nous souvenons...

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

Jean-Lou en 1967 s'apprêtant à partir entraîner le cheval On-Top de l'écurie Doumen et Jean-Lou aujourd'hui.

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

DJ, dans les années 70, surnommé Popoff, peut-être parce qu'il faisait (déjà, encore et toujours) le clown au Foyer des Apprentis-Jockeys de Maisons-Laffitte... DJ devenu aujourd'hui l'animateur et blogueur, Max'Dany.

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

Résumé des chapîtres précédents: Jean-Lou, jeune apprenti de 14 ans, vient de terminer ses 3 mois d'apprentissage à l'Ecole Technique de Maisons-Laffitte et reçu, comme ses 11 compagnons de stage, à l'examen, il est alors affecté comme apprenti à l'écurie de Jean Doumen... Il se retrouve seul à présent, sans ses copains de formation... Il va "découvrir un autre monde, d'autres copains, pour une nouvelle aventure"...

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

Voici l'entrée de l'écurie de Jean Doumen, et à gauche, un apprenti-jockey qui s'appelait Blanc, je crois...

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

Ici, c'est Christian Da Meda, le 1er jockey de l'écurie Jean Doumen... Jean-Lou vient donc de rallier cette écurie, l'écurie Jean Doumen... "mais ce n'était pas lui qui entraînait, mais bien son fils, Christian, très peu aimé des apprentis car trop caractériel... Je me souviens d'un étalon noir que lui seul pouvait monter, c'est dire... Il nous restait 57 mois de contrat... à galérer à travers tous les temps, de 5 heures du matin à 20 heures, avec une coupure l'après-midi de 3 heures, y compris les cours d'hippologie... et cela pour 50 francs mensuels de l'époque... Les soirs d'hiver en rejoignant notre chambre, il nous fallait rallumer le modeste poêle au charbon avant de nous coucher... à l'intérieur la température avoisinait celle de l'extérieur"... 

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

Ci-dessus, l'apprenti Duquesne et le jockey Yves Valla Dury, tous deux de l'écurie Doumen... "Faire un travail d'adulte chez un entraîneur qui ne manifestait aucun sentiment pour ses apprentis... nous étions nourris... et bien exploités... Tous les apprentis subissaient le même sort jusqu'au service militaire... Pour ma part, je suis rentré chez moi fin 68... et je me suis remis au travail et me suis reconstruit une carrière enrichissante de souvenirs que je ne suis pas près d'oublier... Lorsque je suis allé chez Jean Doumen avec mon père pour la résiliation du contrat, j'ai ressenti quelque chose comme une gêne de sa part, de casser un contrat parce que le courant n'est pas passé entre Christian Doumen et le jeune apprenti que j'étais... Je n'étais pas le seul, je le savais avant d'y aller... La solidarité des copains nous faisait surmonter les moments difficiles"...

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

"Les chevaux étaient un réconfort, ceux-ci ne vous trompent jamais. Le contact des chevaux et des copains ne s'oublie pas, je suis toujours resté proche des chevaux qui m'ont toujours apporté quelque chose de positif".

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

Voilà, c'est déjà la fin des "mémoires" de l'ami Jean-Lou, ici, à 14 ans devant le boxe du cheval On Top... "Aujourd'hui, je retourne chaque été à Deauville pour voir les courses, je revois les anciens jockeys et entraîneurs, comme Freddy Head, Yves Saint Martin, François Doumen... cela me fait le plus grand plaisir".

Mémoires d'un apprenti-jockey à Maisons-Laffitte (5)

Merci, Jean-Lou, de nous avoir fait revivre ces années 67-68, années difficiles, certes, mais années inoubliables, tellement il y eut quand même de bons moments avec les copains, les chevaux, à l'Ecole Technique, puis à l'écurie et peut-être aussi au Foyer avec les animateurs... Salut Jean-Lou et bonne retraite !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

valla-dury 26/11/2014 20:34

bonjour ,j'ai trouvé ce blog par hasard , j ai vu qu'il y avait des photos de mon papa valla-dury yves , je tiens juste à vous informer qu'il est décédé en 2004 d'un cancer et qu'il aimait toujours autant les chevaux .

jean-lou delépine 24/12/2014 21:50

bonjour Valla-Dury je suis très ému d'apprendre que votre papa Yves est décédé cela me touche beaucoup, avec Yves nous avons pour la plupart eu toujours de bonnes relations amicales, nous étions très copains,un monsieur sur qui on pouvait compter parfois il me demandais un fier service que je m'empressais de lui rendre lorsqu'il devait monter en courses,si vous le désirez je pourrais vous envoyer les photos par mail , voici mon adresse jean-loupdelepine@orange car le blog vas peut être fermer à cause du décès de max'dany survenu au mois d'aout, un copain aussi animateur au foyer des apprentis, a bientôt cordialement

Monique 05/08/2014 10:17

Je vais acheter ce livre .. Retrouver des souvenirs de cette merveilleuse époque ou je montais à Deauville sur la plage les purs sang chez Doumen avec Christian Fornaroli Et les autres.. Les bains de mer pour les membres des chevaux... Les canters d enfer.. DIFAC le cheval ki m était dévolu car gentil, PALE FACE un gris paresseux et tant d autres..montée aussi chez mr Cazard avec Robert Laouira... Nostalgie, nostalgie..

jean-lou 15/08/2014 18:53

Eh oui Monique belle époque avec des souvenirs que l'on ne peut oublier, tout ce qu'on à vécu comme moments forts dans ces années avec les chevaux, souvent je relie les pages de ce blog ,et je me souvient très bien de ce cheval gris PALE FACE ( j'avais oublié son nom )un peu moucheté qui se laissait brosser sagement dans sont boxe, ( a mon époque il était à l'écurie annexe face au 5 av foy ) un peu vicieux qui dès que je resserrais la sangle, ou à peine sorti de la cour m'envoyait un coup de c... suivit d'un demi tour et je me retrouvais à manger du sable, quand c'était pas au rond poniatowski, pour faire cela il n'était pas paresseux , quand il avait fait le fou on était tranquille mais c'était un bon cheval parmi tant d'autres,et les canter avec C Fornaroli , Jean Linxe et Robert Laouira , C Da Meda et ils était de bons conseils et de bons copains que je n'oublierais jamais . souvenirs........................

louail rIchard 09/08/2014 23:22

difac a gagné un tiercé avec jc biard si ma mémoire est bonne

Max'Dany 05/08/2014 10:24

Mais quels beaux souvenirs...

louail rIchard 30/04/2014 20:25

yves valla dury c'est pas le jockey jean luc durry qui s'est suicidé si ma mémoire est bonne

serena 17/10/2014 16:36

Ce n'est pas Jean.Luc dit Dudule mort à Cagnes soit disant un suicide ,mais pas du tout le genre du garçon,pour
avoir été une semaine avant avec lui!

jean-lou 02/05/2014 20:17

pour répondre à ta question richard, en 67/68 quand j'étais chez doumen Yves Valla Dury était comme Christian Da Méda jockey de l'écurie ," de vrai chic types en tout cas" personnellement je l'ai connu que sur ce nom là, je ferai une recherche sur Jean Luc Dury afin de savoir si il y à un lien, à bientôt

Max'Dany 30/04/2014 21:04

Je ne sais pas...
Allez, les "anciens", répondez à la question...

jean-lou Delépine 27/04/2014 11:52

hé oui tout cela me rappelle encore plus de magnifiques souvenirs passés près des chevaux de courses, des copains et animateurs du foyer que je ne peut oublier, même si le métier était difficile physiquement et moralement, les bons moments surmontaient les moins bons, cela forge le caractère, crée une discipline et l'esprit de camaraderie, je n'oublie pas non plus les jockey indépendants comme Christian Fornaroli, jean Linxe, Robert Laouira avec qui on s'est bien amusé, le rêve était permanent, merci à Dany de faire revivre ce passage de ma vie à tous ceux qui peut-être se retrouveront dans cette histoire.

Max'Dany 27/04/2014 12:45

Eh oui, Jean-Lou, merci,
et que de magnifiques souvenirs,
et même s'il y a eu de très mauvais moments, ne gardons en tête que le meilleur...
Et puis, je fais appel ici à d'autres anciens apprentis et jockeys qui auraient envie de partager avec nous, ici, leurs propres souvenirs, photos et documents à l'appui...
Alors, à bientôt...

Présentation

  • : Le BLOG de MAX'DANY
  • Le BLOG de MAX'DANY
  • : Créé en septembre 2009... Un certain regard sur le monde et sur ma ville, Maxéville.
  • Contact

Le grain de sel de Max'Dany

Coucou, voici déjà le mois d'août... Une bonne occasion pour nous rappeler la chanson de Ray Ventura... "Si jamais une coquette Vous demande un jour Quelle saison est la plus chouette Pour  rêver d'amour Ne dites pas qu'la meilleure date C'est mars ou fin septembre L'époque la plus adéquate C'est celle que chantent les chattes A la mi-août C'est tellement plus romantique A la mi-août On fera les quatre cents coups A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup Et si la belle vous dit soudain J'adore les fourrures Quand donc aurais-je mon ragondin ? Chantez d'un air badin A la mi-août C'est bien plus économique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous"

Recherche

Le point de vue du Raton Laveur

Elle est chouette et rigolote, cette chanson de Ray Ventura que nous rappelle le patron... Pour les deux autres couplets, je prends sa succession... "Je m'souviens lorsque naguère J'ai passé mon bac Comme j'étais pas une lumière J'avais plutôt l'trac Le prof d'histoire me demande Quand donc est né l'shah d'Perse ? Dès l'instant qu'on parlait du shah J'ai dit: eh bien voilà ! A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août On se sent plus dynamique A la mi-août On s'amuse comme des fous. Je connais une Auvergnate qui aime un bougnat Quand elle dit: A bas les pattes Il s'écrie Fouchtra Quand ch'est-y que tu me donn'ras Tout ché que tu pochèdes ? Pour l'inchtant répond-elle au gars Y'est pas quechtion de cha A la Mi-août Che chera plus romantique On fera les quatre cents coups A la mi-août On che chent plus dynamique A la mi-août On ch'amuse comme des fous"...

Archives

La bulle des poissons rouges

Merci patron de nous laisser, à nous les poissons, le soin de chanter le dernier refrain... "Dans la plupart des guinguettes On n'a pas le choix C'est toujours de l'omelette Ou bien du veau froid Et si l'on demande au patron Quand ferez-vous une gibelotte ? Souvent d'un petit air fripon Le patron vous répond A la mi-août C'est beaucoup plus romantique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup A la mi-août  A la mi-a mi-a mi-a mi-a mi-a-oût"...

Boite aux Citations du Patron

"Ce que le mois d'août ne mûrira pas, ce n'est pas septembre qui le fera"...

A noter sur votre Agenda

Nos ateliers MiG'Art et MiG'Encadrement seront fermés en juillet et en août, ils reprendront le jeudi 11 septembre... Nous organiserons un hommage au Père Duval, autour de ses chansons et d'un feu de camp, le samedi 30 août dans le Parc de la Mairie... Notez aussi notre Vide-Greniers des Enfants le samedi 27 septembre après-midi... Un concert orgue et trompette en prévision... Une visite guidée de l'ancienne Abbaye St Clément de Metz devenue le siège du Conseil Régional de Lorraine, le jeudi 9 octobre après-midi... Notre Marché de Noël à la Salle du Parc les 29 et 30 novembre... et plein d'autres surprises...avec le MIG... Max'Inter-Générations...

Indiscrétions du webmaster

Bonnes vacances, si vous pouvez en prendre, sinon, bon été à tous, et merci de rester fidèles au Blog de Max'Dany qui essaye de toujours mieux vous distraire, vous être utile et surtout, vous informer...

Vous vous posez des questions

Ben oui, quoi, dans les rubriques du dessus, vous citez une chanson de Ray Ventura... OK, mais qui c'est, celui-là ?... Alors voilà... Ray Ventura (par ailleurs, l'oncle de feu Sacha Distel) est un célèbre chef d'orchestre amoureux de jazz qui, avec ses "Collégiens" de musiciens et de chanteurs, ont enchanté le public des années d'avant guerre, disons les années 1930/1940... Avec d'énormes succès tels que "Tout va très bien Madame la Marquise"... "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?"... et "ça vaut mieux que d'attraper la scarlatine"... Ben voilà, maintenant, vous connaissez mieux Ray Ventura ( 1908-1979)...