Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 12:17

Nos ancêtres les Gaulois...qu'il chantait, le Riri, (non, pas le nôtre, mais l'autre), Henri Salvador, dans son fameux refrain: "Faut rigoler, avant qu'le ciel nous tombe sur la tête, faut rigoler, pour empêcher le ciel de tomber"... Eh oui, figurez-vous que bien avant l'ère et la chanson des Gaulois, on parlait déjà de "centrisme": en effet, dès le VIème siècle av. JC, Confusius, le philosophe chinois, proposait un "Juste Milieu" à son pays, la Chine, "l'Empire du Milieu", géré dans un souci d'équilibre de la société par "un homme ayant reçu son mandat du Ciel et de la Terre parce qu'il a su trouver et garder le centre"... Au 1er siècle av. JC, Cicéron, consul et philosophe romain, ("o tempora ! o mores !"... "quelle époque, quelles moeurs !"... eh oui, déjà !..), Ciceron suggéra, juste avant la fin de la République Romaine, un recentrage, un gouvernement modéré...
C'est en 1791 qu'on commence à parler de "centre" en France: plus de 300 députés, encore inorganisés, affirment à l'Assemblée Nationale leur attachement aux principes et aux conquêtes de la Révolution de 1789...  Déjà, s'opposent à eux, à "droite", les partisans de la royauté, et à "gauche", les révolutionnaires extrêmistes... En 1793, les "centristes" sont traités d'élus de "La Plaine" (parfois même du Marais), et les révolutionnaires extrêmistes se désignent comme "Montagnards"... Alors que les citoyens français souhaitent que ces 2 groupes travaillent ensemble, les députés de "la Plaine" et les "Montagnards" commencent leurs premières joutes oratoires: "Il est impossible que la Montagne descende dans la Plaine et que la Plaine monte sur la Montagne" déclare le député Lacoste, précurseur de certains politicards d'aujourd'hui... mais ça, c'est une autre histoire...
Sous la Monarchie de Juillet, (1830), c'est "l'Orléanisme", rassemblement des modérés de gauche et de droite, appelé "conjonction des centres"... Un dictionnaire politique de 1842 l'affirme: "c'est le centre qui gouverne en France", avec comme figures emblématiques, Adolphe Thiers pour le centre gauche et, pour le centre droit, François Guizot, 1er ministre de Louis Philippe, qui parle de "juste milieu" pour définir sa position politique et la majorité qui le soutient... L'Orléanisme, qui a évité les extrêmes, a laissé une image assez négative, celle d'un mouvement accusé de trop de compromis et d'opportunisme... (alors, essayons d'en tenir compte aujourd'hui !)... Ces "défauts" furent l'une des causes de la Révolution de 1848...
Sous la Seconde République (1848-1852), c'est encore le "centre" qui gouverne, avec les "bleus", les républicains, hostiles au retour de la monarchie défendue par les "blancs" et aux idées gauchistes prônées par les "rouges"... Un dictionnaire politique, daté de 1864, définit ainsi le centre: "En politique, on désigne par le nom de centre la partie moyenne des assemblées législatives, c'est à dire ceux des membres de ces assemblées qui se tiennent à égale distance des représentants du passé d'une part, et des promoteurs du progrès (réel ou supposé) de l'autre... On parle d'un centre droit et d'un centre gauche, selon que ceux qui en font partie inclinent davantage aux idées anciennes ou aux idées nouvelles"... Et toc, bravo, Monsieur Block, l'auteur de cette définition...
Sous la 3ème République (1870), le centre devient une vraie force politique, une pensée politique autonome... De la fin des années 1870 jusqu'en 1958, plusieurs partis "centristes" se forment et se succèdent  pour essayer de "gouverner au centre" avec des coalitions appelées successivement "Concentration", "Conjonction des Centres", et surtout, "Troisième Force"...
La Troisième Force: c'est quoi ?... de 1947 à 1951 puis de 1956 à 1958, c'est le MRP, le Mouvement Républicain Populaire, créé en 1946, et qui se veut "une alternative entre la Gauche et la Droite"... Il rassemble notamment des socialistes, des centristes (dits de gauche) et des radicaux... (dans une prochaine chronique, faudra que je vous conte aussi la vieille histoire des radicaux, très proche de celle des centristes)... La politique démocrate chrétienne du MRP est inspirée par des catholiques sociaux tels que Marc Sangnier et Emmanuel Mounier, créateurs du "personnalisme", pensée philophique déterminant l'être humain au sein de la société, en opposition à l'individualisme et au collectivisme... L'un des fondateurs du MRP, Pierre-Henri Teitgen, déclare alors: "Le MRP, ce n'est ni le socialisme malade de l'Etat, ni le libéralisme malade de l'argent" (tiens, déjà !)... Le MRP, dont Robert Schuman, voulait créer un grand parti centriste de tradition chrétienne, la "démocratie chrétienne", comme en Italie et en Allemagne... Mais la "mayonnaise" ne prend pas, le MRP quitte le gouvernement en 1962 et se met  "en sommeil" en 1967... La grande aventure d'une centre ni à gauche ni à droite, mais travaillant avec des gens de gauche et avec des gens de droite, est... provisoirement... stoppée...
Arrive le Centre Démocrate de Jean Lecanuet (1966), puis le Centre Démocratie et Progrès (1969), issu (déjà) d'une scission d'avec le Centre Démocrate... Les Démocrates Chrétiens s'allient alors, avec d'autres centristes, au Parti Radical (quand je vous dis qu'il faudra que je vous en cause, du Parti Radical): ils créent ensemble le Mouvement des Réformateurs, sous la houlette de JJSS, Jean-Jacques Servan-Schreiber, fondateur de "l'Express", auteur du célèbre "Défi Américain" (1968), mais aussi du "Manifeste Radical" (1970) et du "Projet Réformateur" (1973), député de Nancy de 1970 à 1978... Nouvel espoir... Mais, en 1976, voici qu'arrive en plus le CDS, le Centre des Démocrates Sociaux: à la fin, on ne sy retrouve plus avec tous ces centres... Valéry Giscard d'Estaing, élu Président de la République en 1974, décide alors de les rassembler sous un seul sigle, l'UDF, Union pour la Démocratie Française (1978); objectif: se situer entre les gaullistes et les socialistes, représenter "2 Français sur 3", développer un "juste milieu" (tiens, ça revient), lancer un "libéralisme avancé", un libéralisme économique dans une société libéralisée (droit de vote à 18 ans, législation de l'avortement...)... Vous connaissez la suite...  La génération Mitterand ...
"Laissons du temps au temps"... Après avoir créé en 1995 Force Démocrate, une composante de l'UDF, François Bayrou revient en 1999 aux sources du centrisme: il souhaite faire revivre le centre en centre indépendant: il développe une pensée autonome, basée sur l'héritage de ses origines libérales et de la démocratie chrétienne. Lors des dernières élections présidentielles, législatives et européennes, avec la création du Modem (Mouvement Démocrate), François Bayrou durcit ses positions, notamment vis à vis de ses anciens alliés de la droite, et il lance l'idée d'un grand parti "social-démocrate": pour cela, il tend la main à tous les gens de bonne volonté, de droite comme de gauche, pour créer ensemble le "Parlement de l'alternance"...
Belle histoire que l'histoire de cette famille centriste: peut-être l'ai-je mal résumée, avec des oublis, des maladresses, des inexactitudes... Veuillez m'en excuser, je ne suis pas historien ... Par contre, je m'y sens bien, dans cette famille, ni de gauche ni de droite, dans ce Modem, libre et indépendant, avec François Bayrou, Marielle de Sarnez, Corinne Lepage, sans oublier le talentueux Jean-François Kahn et son  "centrisme révolutionnaire" ... Pour une société plus simple, plus juste, plus sociale, plus morale... Et vous, qu'en pensez-vous ?... Le débat est ouvert...

NB. "Il faut penser et agir avec toute la complexité de l'amour réel, se garder de la rigueur de l'esprit, il faut croire à de multiples et changeantes vérités, combattre au jour le jour, aimer en son coeur autre chose que soi-même. Il faut créer !"... JJSS (1924-2006)


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Panier de Crabes 23/01/2011 12:05


Pendant que Jean-Louis Borloo fait son numéro pour rassembler les centristes de droite, Hervé Morin fait du potin pour qu'on ne l'oublie pas dans un coin de sa cuisine... Selon un sondage IFOP,
c'est vrai, 56% des Français souhaiteraient la résurrection d'une confédération des partis du centre indépendant (style ancienne UDF) et 62% voudraient qu'elle présente un candidat en 2012... Le 19
janvier, Jean-Louis Borloo a donc créé son "comité de liaison permanent" regroupant "l'ensemble des sensibilités radicales, républicaines, sociales, écologistes, pour bâtir avec elles le nouveau
projet républicain pour 2012"... Hier, Hervé Morin a tenté de reprendre la main, lors du Conseil National extraordinaire de son parti, le Nouveau Centre... Il a fait adopter à la quasi-unanimité
des 800 adhérents présents une motion fixant le cadre de sa confédération à laquelle son parti se dit prêt à participer... Mais pas à n'importe quel prix: indépendance de ses membre vis-à-vis de
l'UMP, volonté de bâtir un projet autonome qui aspire à devenir majoritaire dans le pays, dans le cadre d'une coalition avec la droite, et qui sera défendu par un candidat à la présidentielle de
2012. Hervé Morin leur a déclaré n'avoir pas l'intention de participer au comité de liaison de Jean-Louis Borloo, il envisage au contraire de lancer sa propre confédération, jeudi prochain avec,
comme 1er allié, l'Alliance Centriste du sénateur Jean Arthuis... Lequel est OK, mais en ayant posé aussi ses propres conditions: une ouverture à François Bayrou et ne pas choisir automatiquement
un ralliement à Sarkozy au second tour... Foi de centriste, quand François Bayrou parlait de panier de crabes, il était pas très loin de la réalité...


Marianne 22/01/2011 10:58


On évoque un Jean-Louis Borloo possible candidat présidentiel en 2012... Et si le chef du Parti Radical avait d'autres ambitions ?... Comme celle, récemment déçue, d'entrer à Matignon... « C’est
l’ambition de sa vie », confie l’un de ses proches, membre du PR... Jean-Louis Borloo semble toujours caresser l’espoir d’être promu 1er ministre avant la fin du quinquennat de Sarkozy...
Effectivement, en y regardant de plus près, toute la stratégie du chef du Parti Valoisien semble indiquer l’attente d’un retournement de situation post-cantonales. Même s’il ne prend pas le risque
de l’avouer publiquement, « il souhaiterait qu’une défaite aux cantonales conduise Sarkozy à remanier », confesse encore le même membre du PR. « Borloo croit qu’il pourra rattraper le coup après
les cantonales », renchérit un parlementaire UMP. Et ce n’est pas le calendrier de son Parti Radical qui prouvera le contraire. Un congrès, destiné à régler la question de l’émancipation des
Radicaux par rapport à l’UMP, est prévu les 14 et 15 mai, soit 1 mois et demi après les élections cantonales. Le temps pour Sarkozy de remanier son gouvernement et de nommer Borloo 1er Ministre ?
De cet éventuel remaniement dépendra la rupture avec la majorité présidentielle. Si l’ancien ministre entre à Matignon, la question de l’émancipation ne se posera plus : difficile d’imaginer un 1er
ministre chef d’un parti non associé à l’UMP... Autre élément, le comité exécutif du PR vient d'adopter mercredi un texte qui approuve « sans réserve les démarches entreprises par Jean-Louis Borloo
pour nouer des contacts avec l'ensemble des formations centristes, républicaines, sociales et écologistes, en vue de créer une confédération (...) indépendante et loyale ». Borloo tenterait-il
d’unifier les différentes mouvances pour être perçu par Sarkozy comme un rassembleur de poids et décrocher ainsi le précieux sésame pour Matignon ? ... (Pour plus de détails, lire le site de
Marianne 2)...


Un maxévillois perdu et retrouvé dans le Nord 06/09/2010 09:35


Je pense pouvoir bientôt vous aider, retraite aidant...


Max'Dany 06/09/2010 10:25



Avec plaisir...



Titus 05/10/2009 12:55


j'aime bien vos presentations "historiques",alors pourquoi ne pas continuer la série que vous aviez commencé sur Max'elan avec des ballades dans les rues de Maxéville, j'aimais bien, c'était
intéressant, alors, bientôt de nouvelles ballades sur ce nouveau blog Voxdany ?


Jacques 28/09/2009 17:21


Beau résumé de l'Histoire du Centre qui m'a appris ou rappelé certains faits que j'ai entrevu dans ma culture politique et citoyenne... JRF,Modem Pont àMousson


antoni 28/09/2009 01:35


merci Daniel pour ce retour aux sources, c'est bien de voir des gens comme toi qui continuent à nous alimenter des valeurs centristes pour que jamais elles ne se tarrissent....
Antoni, conseillé Départemental


Luc Binsinger 27/09/2009 18:57


Daniel, Bravo pour cette synthèse faite de recherches et de mise en lumière des moments et dates clés. Luc Binsinger, Président du Modem 54


dominique 27/09/2009 18:50


Juste la pensée du soir en réponse:

"Peu importe ce que l'on pourra dire,les mots et les idées peuvent changer le monde"

Dialogue du cercle des poètes disparus. Peter Weir.


Daniel Jacob 26/09/2009 14:01


J'ai oublié de vous dire, j'ai une grande admiration pour JJSS: brillant orateur, mauvais "politique" au sens politicard,il ne recherchait pas le pouvoir, il fut, je crois, le Ministre le plus
court de l'histoire, Ministre des Réformes du 27 mai au 9 juin 1974,très vite "licencié" par son 1er Ministre de l'époque, Jacques Chirac, parce qu'il avait osé contester la reprise des essais
nucléaires, et c'est ça qui me plaît en lui: son côté nature et vrai... Il fut plus un "conseiller de l'ombre",un "éveilleur", un "lanceur d'idées", comme certains le reconnaissent, et c'est ça qui
me plaît chez lui.


Présentation

  • : Le BLOG de MAX'DANY
  • Le BLOG de MAX'DANY
  • : Créé en septembre 2009... Un certain regard sur le monde et sur ma ville, Maxéville.
  • Contact

Le grain de sel de Max'Dany

Coucou, voici déjà le mois d'août... Une bonne occasion pour nous rappeler la chanson de Ray Ventura... "Si jamais une coquette Vous demande un jour Quelle saison est la plus chouette Pour  rêver d'amour Ne dites pas qu'la meilleure date C'est mars ou fin septembre L'époque la plus adéquate C'est celle que chantent les chattes A la mi-août C'est tellement plus romantique A la mi-août On fera les quatre cents coups A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup Et si la belle vous dit soudain J'adore les fourrures Quand donc aurais-je mon ragondin ? Chantez d'un air badin A la mi-août C'est bien plus économique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous"

Recherche

Le point de vue du Raton Laveur

Elle est chouette et rigolote, cette chanson de Ray Ventura que nous rappelle le patron... Pour les deux autres couplets, je prends sa succession... "Je m'souviens lorsque naguère J'ai passé mon bac Comme j'étais pas une lumière J'avais plutôt l'trac Le prof d'histoire me demande Quand donc est né l'shah d'Perse ? Dès l'instant qu'on parlait du shah J'ai dit: eh bien voilà ! A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août On se sent plus dynamique A la mi-août On s'amuse comme des fous. Je connais une Auvergnate qui aime un bougnat Quand elle dit: A bas les pattes Il s'écrie Fouchtra Quand ch'est-y que tu me donn'ras Tout ché que tu pochèdes ? Pour l'inchtant répond-elle au gars Y'est pas quechtion de cha A la Mi-août Che chera plus romantique On fera les quatre cents coups A la mi-août On che chent plus dynamique A la mi-août On ch'amuse comme des fous"...

Archives

La bulle des poissons rouges

Merci patron de nous laisser, à nous les poissons, le soin de chanter le dernier refrain... "Dans la plupart des guinguettes On n'a pas le choix C'est toujours de l'omelette Ou bien du veau froid Et si l'on demande au patron Quand ferez-vous une gibelotte ? Souvent d'un petit air fripon Le patron vous répond A la mi-août C'est beaucoup plus romantique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup A la mi-août  A la mi-a mi-a mi-a mi-a mi-a-oût"...

Boite aux Citations du Patron

"Ce que le mois d'août ne mûrira pas, ce n'est pas septembre qui le fera"...

A noter sur votre Agenda

Nos ateliers MiG'Art et MiG'Encadrement seront fermés en juillet et en août, ils reprendront le jeudi 11 septembre... Nous organiserons un hommage au Père Duval, autour de ses chansons et d'un feu de camp, le samedi 30 août dans le Parc de la Mairie... Notez aussi notre Vide-Greniers des Enfants le samedi 27 septembre après-midi... Un concert orgue et trompette en prévision... Une visite guidée de l'ancienne Abbaye St Clément de Metz devenue le siège du Conseil Régional de Lorraine, le jeudi 9 octobre après-midi... Notre Marché de Noël à la Salle du Parc les 29 et 30 novembre... et plein d'autres surprises...avec le MIG... Max'Inter-Générations...

Indiscrétions du webmaster

Bonnes vacances, si vous pouvez en prendre, sinon, bon été à tous, et merci de rester fidèles au Blog de Max'Dany qui essaye de toujours mieux vous distraire, vous être utile et surtout, vous informer...

Vous vous posez des questions

Ben oui, quoi, dans les rubriques du dessus, vous citez une chanson de Ray Ventura... OK, mais qui c'est, celui-là ?... Alors voilà... Ray Ventura (par ailleurs, l'oncle de feu Sacha Distel) est un célèbre chef d'orchestre amoureux de jazz qui, avec ses "Collégiens" de musiciens et de chanteurs, ont enchanté le public des années d'avant guerre, disons les années 1930/1940... Avec d'énormes succès tels que "Tout va très bien Madame la Marquise"... "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?"... et "ça vaut mieux que d'attraper la scarlatine"... Ben voilà, maintenant, vous connaissez mieux Ray Ventura ( 1908-1979)...