Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 00:00

Continuons notre visite dans la galerie d'art de notre aquarelliste, qui, quand il n'est pas occupé avec ses pinceaux, son blues et son harmonica, s'intéresse de très, très près aux insectes... Minutieuses aquarelles que j'ai agrémentées d'un texte écrit par l'ami Jack lui-même, qu'il a intitulé: "L'offrande"... Rêvons un peu...

Passée à coté d'un type bien...  Pas un marrant...  Pas un coquin...  Ni charlatan, ni entreprenant...  Un type bien...  Tout simplement...
Passée à coté d'un type bien...  Pas un marrant...  Pas un coquin...  Ni charlatan, ni entreprenant...  Un type bien...  Tout simplement...

Passée à coté d'un type bien... Pas un marrant... Pas un coquin... Ni charlatan, ni entreprenant... Un type bien... Tout simplement...

Dans les aises... De son langage... D'un autre âge, peut-être ... S'étreignaient des rimes ...De celles de ces timides... Où se répandait, peut-être, beaucoup de "peut-être" . . .Dans les aises... De son langage... D'un autre âge, peut-être ... S'étreignaient des rimes ...De celles de ces timides... Où se répandait, peut-être, beaucoup de "peut-être" . . .
Dans les aises... De son langage... D'un autre âge, peut-être ... S'étreignaient des rimes ...De celles de ces timides... Où se répandait, peut-être, beaucoup de "peut-être" . . .Dans les aises... De son langage... D'un autre âge, peut-être ... S'étreignaient des rimes ...De celles de ces timides... Où se répandait, peut-être, beaucoup de "peut-être" . . .

Dans les aises... De son langage... D'un autre âge, peut-être ... S'étreignaient des rimes ...De celles de ces timides... Où se répandait, peut-être, beaucoup de "peut-être" . . .

Aussi, ne voyant en lui qu'un confident... Un de ceux  la rendant belle d'elle, la gracieuse, à l'automne serti, offrit au " pauvre hère prétendant déconfit", comme seul présent son  bel amour "intellectuel"…

Aussi, ne voyant en lui qu'un confident... Un de ceux la rendant belle d'elle, la gracieuse, à l'automne serti, offrit au " pauvre hère prétendant déconfit", comme seul présent son bel amour "intellectuel"…

L'homme devenant indigent par tant de sentiments inassouvis... Ne put alors que se résoudre, défait, et comprit que le rêve ne serait pour lui qu'une vaine réalité... L'homme devenant indigent par tant de sentiments inassouvis... Ne put alors que se résoudre, défait, et comprit que le rêve ne serait pour lui qu'une vaine réalité...
L'homme devenant indigent par tant de sentiments inassouvis... Ne put alors que se résoudre, défait, et comprit que le rêve ne serait pour lui qu'une vaine réalité... L'homme devenant indigent par tant de sentiments inassouvis... Ne put alors que se résoudre, défait, et comprit que le rêve ne serait pour lui qu'une vaine réalité...

L'homme devenant indigent par tant de sentiments inassouvis... Ne put alors que se résoudre, défait, et comprit que le rêve ne serait pour lui qu'une vaine réalité...

qu'il serait bien temps alors de déposer le sac dont l'anse, trop fine, ne pourrait jamais contenir... Tant de Courtoisie... De naïveté... De sincère générosité... Sans enlever la timidité... Un type trop bien... Mais . . . L'OFFRANDE  ! . . .

qu'il serait bien temps alors de déposer le sac dont l'anse, trop fine, ne pourrait jamais contenir... Tant de Courtoisie... De naïveté... De sincère générosité... Sans enlever la timidité... Un type trop bien... Mais . . . L'OFFRANDE ! . . .

Beau texte, n'est-ce pas ?... Et ces insectes, quelle précision !... Jeudi prochain, suite de notre feuilleton culturel de l'été, avec de nouvelles aquarelles, des paysages "illustrés" par un nouveau texte de l'ami Jack...

Beau texte, n'est-ce pas ?... Et ces insectes, quelle précision !... Jeudi prochain, suite de notre feuilleton culturel de l'été, avec de nouvelles aquarelles, des paysages "illustrés" par un nouveau texte de l'ami Jack...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jacques/jack 16/08/2013 15:41

Bien sûr que ce que tu as créé à partir de... bien sur, énormément

voir son "travail" créé dans le silence de sa chambre, montré à un certain nombre d'être par le biais de deux médiateurs, l'appareil et le metteur en forme, je ne sais quelle distance il faudrait pouvoir poser (celà me rappelle ma première expo en 2006 au "royal" chez Bernie où tant de mise en valeur de moi par mes créations me faisait ..."péter les plombs"!) ; grace à toi Daniel je retrouve un sentiment approchant mais plus mesuré, avec le temps...

Merci l'Ami Dany


Jack

jack 15/08/2013 19:16

daniel, j'ai été encore plus surpris par le textes , "mon" texte que par ces insectes ; si tous les deux réclament du silence les textes recherchent encore plus "mon" intime et s'inscrive dans le non-dit, à l'opposition des peintures-illustrations qui montrent, avant tout...malgré mon bagou, cette timidité nourrit "l'autre Jacques"

amicalement daniel (et blogueurs/blogueuses) MERCI JG

Daniel 15/08/2013 20:04

Jacques,
Parmi les textes que tu m'as fait le plaisir et l'amitié de me confier,
j'ai trouvé que celui-ci convenait bien comme illustration de certains de tes insectes...
Oui, tout est dans le non-dit...
Mais dans la vie, il faut savoir des fois se faire tout petit, se taire, écouter, observer et rêver...
C'est souvent ce que tu fais, je crois, et c'est ce que j'ai essayé de faire en composant cet article d'aujourd'hui.
J'ai apprécié tes dessins et ton texte... ils m'ont parlé... voilà ce que ça a donné...
J'espère que tu es content du résultat...
Bien à toi, et à jeudi prochain, pour une série de paysages accompagné de ton très beau texte: "Tenir".

Présentation

  • : Le BLOG de MAX'DANY
  • Le BLOG de MAX'DANY
  • : Créé en septembre 2009... Un certain regard sur le monde et sur ma ville, Maxéville.
  • Contact

Le grain de sel de Max'Dany

Coucou, voici déjà le mois d'août... Une bonne occasion pour nous rappeler la chanson de Ray Ventura... "Si jamais une coquette Vous demande un jour Quelle saison est la plus chouette Pour  rêver d'amour Ne dites pas qu'la meilleure date C'est mars ou fin septembre L'époque la plus adéquate C'est celle que chantent les chattes A la mi-août C'est tellement plus romantique A la mi-août On fera les quatre cents coups A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup Et si la belle vous dit soudain J'adore les fourrures Quand donc aurais-je mon ragondin ? Chantez d'un air badin A la mi-août C'est bien plus économique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous"

Recherche

Le point de vue du Raton Laveur

Elle est chouette et rigolote, cette chanson de Ray Ventura que nous rappelle le patron... Pour les deux autres couplets, je prends sa succession... "Je m'souviens lorsque naguère J'ai passé mon bac Comme j'étais pas une lumière J'avais plutôt l'trac Le prof d'histoire me demande Quand donc est né l'shah d'Perse ? Dès l'instant qu'on parlait du shah J'ai dit: eh bien voilà ! A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août On se sent plus dynamique A la mi-août On s'amuse comme des fous. Je connais une Auvergnate qui aime un bougnat Quand elle dit: A bas les pattes Il s'écrie Fouchtra Quand ch'est-y que tu me donn'ras Tout ché que tu pochèdes ? Pour l'inchtant répond-elle au gars Y'est pas quechtion de cha A la Mi-août Che chera plus romantique On fera les quatre cents coups A la mi-août On che chent plus dynamique A la mi-août On ch'amuse comme des fous"...

Archives

La bulle des poissons rouges

Merci patron de nous laisser, à nous les poissons, le soin de chanter le dernier refrain... "Dans la plupart des guinguettes On n'a pas le choix C'est toujours de l'omelette Ou bien du veau froid Et si l'on demande au patron Quand ferez-vous une gibelotte ? Souvent d'un petit air fripon Le patron vous répond A la mi-août C'est beaucoup plus romantique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup A la mi-août  A la mi-a mi-a mi-a mi-a mi-a-oût"...

Boite aux Citations du Patron

"Ce que le mois d'août ne mûrira pas, ce n'est pas septembre qui le fera"...

A noter sur votre Agenda

Nos ateliers MiG'Art et MiG'Encadrement seront fermés en juillet et en août, ils reprendront le jeudi 11 septembre... Nous organiserons un hommage au Père Duval, autour de ses chansons et d'un feu de camp, le samedi 30 août dans le Parc de la Mairie... Notez aussi notre Vide-Greniers des Enfants le samedi 27 septembre après-midi... Un concert orgue et trompette en prévision... Une visite guidée de l'ancienne Abbaye St Clément de Metz devenue le siège du Conseil Régional de Lorraine, le jeudi 9 octobre après-midi... Notre Marché de Noël à la Salle du Parc les 29 et 30 novembre... et plein d'autres surprises...avec le MIG... Max'Inter-Générations...

Indiscrétions du webmaster

Bonnes vacances, si vous pouvez en prendre, sinon, bon été à tous, et merci de rester fidèles au Blog de Max'Dany qui essaye de toujours mieux vous distraire, vous être utile et surtout, vous informer...

Vous vous posez des questions

Ben oui, quoi, dans les rubriques du dessus, vous citez une chanson de Ray Ventura... OK, mais qui c'est, celui-là ?... Alors voilà... Ray Ventura (par ailleurs, l'oncle de feu Sacha Distel) est un célèbre chef d'orchestre amoureux de jazz qui, avec ses "Collégiens" de musiciens et de chanteurs, ont enchanté le public des années d'avant guerre, disons les années 1930/1940... Avec d'énormes succès tels que "Tout va très bien Madame la Marquise"... "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?"... et "ça vaut mieux que d'attraper la scarlatine"... Ben voilà, maintenant, vous connaissez mieux Ray Ventura ( 1908-1979)...