Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:00

Oui, l'hiver est là et ce lundi 21 décembre, l'hiver sera officiellement intronisé par le Président de la République ... En avant-première, et en exclusivité, préparé par son conseiller très spécial, Henri Guaino, voici le discours que le petit Nicolas prononcera lundi dans les grands salons de l'Elysée...

Mes chers compatriotes, "En hiver, plus qu'en été, est incommode la pauvreté" (vieux dicton français). "Voici venir l'hiver, tueur de pauvres gens" (Jean Richepin, romancier français, 1849-1926). Mais grâce à môa, le petit Nicolas qui fait si peur aux Grands, et grâce aux mesures que j'ai prises, môa personnellement, cet hiver y'aura pas une seule personne en France qui souffrira du froid, j'en fais serment !... Je sais, l'Abbé Pierre disait: "Il y aura chaque hiver le "scandale des sans-logis" et chaque été la "violence des banlieues", mais quand même, "L'hiver, c'est la période du recueillement de la terre, son temps de méditation, de préparation" (Lionel Boisseau, écrivain canadien), je dirais même plus, "S'il n'y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable: si nous ne goûtions pas à l'adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée" (Anne Bradstreet)...
Au niveau économique, et toujours grâce à môa, le Père Noël des Ecolos, "La neige n'est plus un don du ciel, elle tombe exactement aux endroits marqués par les stations d'hiver" (Jean Baudrillard, sociologue français, 1929-2007)... C'est les petits veinards qui ont encore du fric pour partir au ski qui vont me dire merci !... Mon collègue de travail, Barak, oui, Barak Obama, me disait encore hier soir: "En France, on n'a ni hiver, ni été, ni principes; mais exception faite de ces trois inconvénients, c'est un beau pays" (Mark Twain, humoriste américain, 1835-1910)...
Mes chers concitoyens, "Quand je suis triste, je pense à vous, comme l'hiver on pense au soleil, et quand je suis gai, je pense à vous, comme en plein soleil on pense à l'ombre" (Victor Hugo)... ça ne m'empêche pas de me poser aussi, avec Claude Allègre, notre spécialiste chiantifique, des questions existentielles, comme: "L'eau bouillante est-elle moins bouillante en hiver qu'en été ?" (Pierre Dac)...
A mon fils Jean, ouais, le beau gosse qui a failli devenir président, non, pas de l'Elysée, mais de l'Epad, eh ben, je lui ai donné le conseil suivant: " Dans le temps des semailles, apprends; dans le temps des moissons, enseigne; en hiver, jouis" (William Blake, poète et peintre anglais, 1757-1827)...
Quant à Carla, vous savez, ma femme, Carlita, le joli top-model international, la belle chanteuse mondiale à la voix masquée, elle m'a rassuré hier soir, en me disant, avant de s'endormir dans mes bras: "Pour une femme, se marier c'est comme sauter dans la rivière en plein hiver: une chose qu'on ne fait pas deux fois" (Maxime Gorki, écrivain russe, 1866-1936)... J'ai pas osé lui répondre: deux fois, non, mais trois fois, oui... Elle m'a regardé bizarrement et elle m'a dit: oh toi, joue pas les vieux maris !... "Vieux, moi ? Je peux encore faire l'amour deux fois de suite. Une fois l'hiver, une fois l'été" (Alfred Capus, journaliste et dramaturge français, 1857-1922)...
Bon, revenons à nos moutons: "Si on éradiquait radicalement les cartes de voeux et les cadeaux, Noël deviendrait une espèce de scintillant carnaval païen qui nous distrairait agréablement des rigueurs de l'hiver" (Helen Fielding, journaliste et romancière anglaise). Et pis,  "Ce n'est pas parce qu'en hiver on dit: "Fermez la porte, il fait froid dehors", qu'il fait moins froid dehors quand la porte est fermée" (Pierre Dac)... Tiens, laissez-moi vous faire une confidence: le week-end dernier, avec Carla, on a été un peu skier, eh ben,  moi, j'ai vu "des méméres dans les stations de sports d'hiver qui feraient mieux de faire de l'avalanche que du ski" (Frédéric Dard).
Mes amis, le philosophe que je suis vous dit : "La vieillesse: c'est l'hiver pour les ignorants, et le temps des moissons pour les sages" (Proverbe yiddish)... L'intellectuel (que je ne suis pas) vous confie: "Il est des intellectuels comme du soleil d'hiver. Ils brillent mais prodiguent peu de chaleur" (Philippe Obrecht)... Pour conclure cette bien belle et solennelle intronisation de l'hiver 2009, mes chers compatriotes, et comme je le disais encore hier à ma copine Angela Merkel, "La véritable amitié ne gèle pas en hiver" (proverbe allemand)... Je vous remercie de votre attention.

Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 00:00

cantona.jpgEx-footballeur international, acteur de cinéma, Eric Cantona vient de publier un recueil de photographies prises par lui-même, sur le thème des personnes mal logées: bidonvilles et squats à Lyon, chambres de 4 m2 à Paris, baraques sous des ponts parisiens... Dans cet ouvrage, réalisé avec et pour la Fondation Abbé Pierre, intitulé  "Elle, Lui et les autres", aux Editions Desclée de Brouwer, Eric Cantonna a tenté de "ne pas tomber dans le misérabilisme, mais de montrer que ces gens sont beaux et combatifs"... Il a déclaré: "Etre Français, est-ce que c'est devoir parler français, chanter la Marseillaise, lire la lettre de Guy Môquet ?... ça, c'est être con... Je ne dis pas que chanter la Marseillaise c'est être con, mais bâtir tout ça sur ça (référence au débat sur l'identité nationale)... Etre Français, c'est être révolutionnaire, d'abord... On ne peut pas accepter tout ce qui se passe... Des Français privés de logement décent, c'est inacceptable de voir ça dans un pays riche... Ce qui m'inquiète, c'est qu'il y a des gens qui voient ces choses et qui s'habituent... à ce qu'il y ait des gens dans la rue... Il faut se battre contre nous-mêmes, contre nos idées reçues, contre la facilité, arrêter de se dire que tout ça fait partie du décor"... (AFP 08/12/09).
 
                                     ADRESSES DES LIEUX DE SOLIDARITE
à noter et à communiquer pour venir en aide aux personnes en errance, aux "Sans Abri" et "SDF" que nous pourrions rencontrer et trouver en difficulté dans nos rues, en espérant pouvoir accueillir un jour, à Maxéville, où nous avons l'un des plus forts contingents de logements sociaux de l'Agglomération, ce projet qui me tient à coeur, un "guichet unique de la solidarité", qui rassemblerait, en un même lieu, des services d'accueil, de soutien et de proximité, tels que:

SAMU SOCIAL: jusqu'au 31 mars 2010, de 18h00 à 23h00: le 115 (appel gratuit): voir video.

  - Accueil de jour du "32 d'la rue": 32 rue Ste Anne à Nancy (03.83.35.17.16): accueil; ouverture de la "boutique" le samedi et le dimanche de 15h à 18h (du 1er novembre 2009 au 31 mars 2010); douches, dépôt d'affaires en consigne gratuite, lave-linge: les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14h à 17h et le mercredi de 13h à 16h. Présence de Médecins du Monde un mardi sur 2, de 14h à 16h.
        - Armée du Salut: 2 rue Clodion à Nancy (03.83.37.30.89): permanence tous les mardis matins de 9h30 à 11h30: vestiaire le 2ème et le 4ème vendredi de 14h à 17h et le samedi de 9h30 à 12h; café et boissons chaudes du lundi au vendredi de 8h30 à 10h30 jusqu'au 31 mars 2010; distribution de colis alimentaires sur inscription, rue Clodion et sur RDV; présence de Médecins du Monde de 9h à 10h30, un jeudi sur 2; cours d'alphabétisation (rue Sébastien Leclerc) le mercredi et le vendredi de 9h30 à 11h30. 
ARS : (Accueil et Réinsertion Sociale):156 bld d'Austrasie à Nancy, (03. 83.30.43.00), tous les jours: sur orientation du Point d'Accueil d'Urgence ou de l'équipe du Samu Social.
      - Croix Rouge: accueil de jour, espace de solidarité, tous les jours de la semaine; épicerie sociale; distribution alimentaire le mardi après-midi, au 19 rue de Rigny à Nancy (03.83.96.35.04); vestiaire: le mercredi de 9h à 11h30 et de 14h à 16h, le jeudi de 9h à 11h au 2 rue St Fiacre à Nancy (03.83.37.43.40).
 
- L'Echange: 7 rue Lionnois à Nancy (03.83.39.88.10): accueil et accompagnement à la réduction des risques pour les usagers de drogues, les lundis et mar
dis de 10h à 13h, les mercredis, jeudis et vendredis de 15h à 18h. Permanence décentralisée de la CDAG (dépistage VIH, VHB, VHC) le 1er et le 3ème jeudi du mois de 15h à 17h.
      - Le Grand Sauvoy: 17 route de Metz, à Maxéville (03.83.96.37.53): accueil, centre d'hébergement et de réinsertion sociale, accueil d'urgence en lien avec l'Ars et les services sociaux.
 - Médecins du Monde: 5 rue de l'Armée Patton à Nancy: 03.83.27.87.84, les lundis et mercredis de 14h à 16h et le vendredi de 9h à 11h.
 
      - Permanences médicales et sociales: UMS Espace Lionnois, CHU de Nancy, 29 rue Lionnois à Nancy (03.83.85.97.04): du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00.

 - Point d'Accueil d'Urgence: 15 rue Gilbert à Nancy (03.83.19.21.31): informations et orientation: permanence téléphonique de 12h à 14h, accueil de 8h30 à 12h et de 14h à 18h30. 
      - 
Repas du soir: Rue du Pont Césard à Nancy (derrière l'église St Georges): du lundi au samedi de 18h30 à 19h45: un repas complet servi à table, jusqu'au 31 mars 2010. Présence de médecins du Monde de 18h30 à 19h45 un mercredi sur 2.
 Restaurants du Coeur: Pour les Restos du Coeur du Grand Nancy, (Vandoeuvre, Laxou, Haut du Lièvre...), se renseigner au 03.83.55.50.50.
      -
Secours Catholique: 11 Impasse de la Colline à Nancy (03.83.96.79.54), vestiaire, du lundi au vendredi de 14h à 16h30, sur RDV.
 Secours Populaire: 3 rue du Charmois à Nancy, (03.83.51.78.26): vestiaire, colis alimentaires, ateliers divers, accompagnement scolaire.
      - Soupe pour les Sans Abri: tous les dimanches, toute l'année, de 10h à 12h sur les parvis des principales églises de l'agglomération nancéienne et sur le Cours Léopold: de 12h à 14h: repas chauds, boissons, colis alimentaires, vêtements, médecins...Renseignements au 175 rue du Mon-Désert à Nancy (03.83.22.78.94).

Repost 0
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 11:00
Suite à mon hommage à Claude Coulais, le 7 novembre dernier, un lecteur, estimant que j'avais été injuste avec le docteur Pierre Weber, ancien maire de Nancy, m'a envoyé l'article publié par L'Est Républicain lors de son décès, le 17/08/2004:  je vous le retranscris ici, par souci d'honnêteté historique... et aussi pour rappeler que la "guéguerre" entre Nancy et Metz ne date pas d'hier, (aujourd'hui, après la Fête des Mirabelles, les 2 villes se disputent à présent la Saint Nicolas )... mais surtout, parce que je lui dois bien ça, au docteur Weber, mon médecin de famille, qui, la cigarette de maïs toujours "au bec", a soigné tous mes petits "bobos" de gamin et d'ado...

"Pierre Weber, l'ancien maire de Nancy de 1961 à 1969, est décédé... à l'âge de 92 ans. Cet homme de convictions, à la personnalité très forte, fut l'un des responsables politiques régionaux les plus en vue de l'après-guerre. Elu municipal durant un quart de siècle, jusqu'à ce qu'une crise sans précédent ne provoque son départ, il exerça également les mandats de conseiller régional, de conseiller général de Meurthe et Moselle entre 1945 et 1979, et de député de Meurthe et Moselle de 1958 à 1978.
S'il était resté très à l'écoute de l'actualité, ne manquant pour rien au monde les retransmissions des questions au gouvernement, on le pensait définitivement retiré de la vie politique. C'est pourquoi, au printemps de cette année, Pierre Weber avait déconcerté, voire choqué, nombre d'observateurs de la vie politique locale en acceptant de figurer sur la liste des candidats du Front National aux élections régionales 2004 en Meurthe et Moselle.
Pierre Weber est né le 8 septembre 1911, à Lyon. Pupille de la Nation en 1918, après le décès de son père lors de la première Guerre Mondiale, il grandit à Thaon-lès-Vosges, terre d'origine de ses grands-parents, puis à Nancy, où il suit ses études secondaires à La Malgrange puis à Saint-Sigisbert, avant d'entamer de brillantes études de médecine. Son diplôme en poche, le jeune généraliste, à la disposition de sa clientèle jour et nuit, installe son cabinet dans la maison familiale de la rue des Tiercelins, où il résidera jusqu'à la fin de son existence.
En 1936, il avait épousé Cécile Beaumel, qui décédera en 1993. Le couple a eu trois enfants, deux filles et un garçon.
L'entrée en politique du docteur Weber date de l'immédiat après-guerre. Durant le conflit, il a participé à la Résistance, ce qui lui a valu d'être arrêté par l'occupant et emprisonné durant deux mois à la prison Charles III. A la Libération, en septembre 1944, il est sollicité pour intégrer le conseil municipal de Nancy, au sein duquel il est régulièrement réélu. En 1961, quand survient le décès du maire Raymond Pinchard, dont il est l'adjoint, Pierre Weber lui succède à la tête de l'Hôtel de Ville sous l'étiquette centre droit. L'année suivante, il adhère aux Républicains Indépendants, fondés par Giscard d'Estaing.
Les huit années au cours desquelles le médecin exerce les fonctions de premier magistrat sont rythmées par le développement de l'urbanisme. Le Haut du Lièvre est en pleine construction. Les quartiers de Saint-Sébastien et de la gare entament sous son mandat leur mutation controversée.
Profondément attaché à l'idée européenne, Pierre Weber n'a par ailleurs de cesse d'oeuvrer en faveur des jumelages. Il effectue en particulier, avec quelques amis, un geste de réconciliation très fort à l'époque: le groupe se rend à Karlsruhe, dont le jumelage avec Nancy date de 1955, pour y donner son sang. Une manière symbolique, dix ans après la fin de la seconde Guerre Mondiale, d'en "finir avec le sang versé".
Titulaire de nombreuses décorations, comme la médaille de la Résistance, Pierre Weber avait été fait, en raison notamment de cet engagement, commandeur de l'ordre du mérite de la République Fédérale Allemande.
L'événement le plus retentissant des "années Weber" à la mairie de Nancy reste toutefois la crise qui, en 1969, secoue le conseil municipal, jusqu'à provoquer sa dissolution en décembre, sur décision du Conseil des Ministres. C'est la publication, en avril de la même année, dans un journal proche du pouvoir gaullien, d'une carte des régions françaises sur laquelle Metz figure comme capitale, qui a mis le feu aux poudres.
Accusé par ses adversaires de ne pas avoir suffisamment défendu les "droits historiques" de Nancy, Pierre Weber fait face à la démission de vingt sept conseillers municipaux.
En juillet, l'élection partielle pour pourvoir à leur remplacement est remportée par les opposants au maire. Ce dernier se retrouve minoritaire au sein du Conseil, où les délibérations sont bloquées.
L'épilogue de l'affaire, qui défraie la chronique, ne survient que cinq mois plus tard, avec cette retentissante dissolution qui entraîne le départ de Pierre Weber.
Ce dernier poursuit toutefois sa carrière politique tout au long des années 70, avant de se retirer de la vie publique pour se consacrer plus pleinement à ses nombreuses passions: philatélie, promenades en montagne, photographie ou encore jardinage". (Les obsèques de Pierre Weber ont été célébrées à la Cathédrale de Nancy, l'ancien maire de Nancy est inhumé au cimetière de Thaon-lès-Vosges).

                       Voir ou revoir le Docteur Pierre Weber en video ("Lorraine-Soir" 14/12/1968):
   

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/SXF01013045/interview-de-pierre-weber-sur-l-emprunt-regional.fr.html

 

 


Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 00:00

"A la Sainte Catherine, tout bois prend racine"... Vieux dicton bien connu des jardiniers... et aussi des politiques...  c'est le moment de semer les petites graines des "Régionales"... Mais la Sainte Catherine, (fêtée le 25 novembre, et donc mercredi dernier), c'était aussi et surtout, autrefois, les "Catherinettes", ces jeunes filles de 25 ans, encore célibataires... Elles se plaçaient sous la protection de Sainte Catherine d'Alexandrie, vierge et martyre du IVème siècle, sainte patronne de ces demoiselles qui lui adressaient moult voeux pour enfin se marier... Gamin, demeurant rue Lyautey à Nancy, j'ai vu ces jeunes femmes se rassembler le soir Place d'Alliance, avec de drôles et rigolos chapeaux jaunes et verts sur la tête: puis, elles partaient en défilé rue sainte Catherine, jusqu'à la statue de la Sainte, qu'elles coiffaient alors d'une couronne: d'où l'expression: "coiffer Sainte Catherine"... Elles se rendaient ensuite, en choeur, (le choeur des vierges), au bal municipal des Catherinettes... Pour les jeunes filles d'aujourd'hui, pour les vieux amants de toujours, ce poème de Robert Lamoureux:

La plupart du temps,
Quand on aime et qu'on a 20 ans,
Ce n'est jamais pour de l'argent.
Les jeunes filles se disent... en rêvant:
Ca m'est égal qu'il ait de l'argent,
Ce que je veux seulement, c'est qu'il soit grand,
Avec un sourire éclatant,
Et puis... tout l'reste... évidemment,
Mais enfin, la plupart du temps,
Quand on aime et qu'on a 20 ans,
Ce n'est jamais pour de l'argent.

La plupart du temps,
Quand on aime et qu'on a 40 ans,
Ce n'est pas toujours pour de l'argent.
Mais... on y pense de temps en temps,
On pense à l'avenir, aux enfants,
Aux soupers fins, aux bons restaurants,
avec Madame... avec Monsieur... ou sans...
Mais enfin, la plupart du temps,
Quand on aime et qu'on a 40 ans,
Ce n'est pas toujours pour de l'argent.

La plupart du temps,
Quand on aime et qu'on a 60 ans,
Ce n'est pas forcément pour de l'argent.
Mais... on s'renseigne un peu avant:
Vous avez un appart ? de la vaisselle en argent ?...
Et votre viel oncle...il va... comment ?...
Mais enfin, la plupart du temps,
Quand on aime et qu'on a 60 ans,
Ce n'est pas forcément pour de l'argent.

La plupart du temps,
Quand on aime et qu'on a 80 ans,
Ce n'est plus pour de l'argent.
Pourvu qu'on puisse de temps en temps
S'offrir un p'tit verre de vin blanc,
Ben, mon Dieu, c'est bien suffisant.
Et d'ailleurs, c'est ça qui est marrant,
Quand on aime et qu'on a 80 ans,
C'est tout à fait comme à 20 ans,
Ce n'est jamais... pour bien longtemps. 

Repost 0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 00:00
"Saperlipopette, il y va pas de main morte, fulmine Olive Aquariophirail, sacrebleu, vous avez vu comment il nous traite, le Max'Dany, dans sa chronique, la semaine dernière !"... "Oh, c'était pas bien méchant, lui rétorque Valy Tousourir, et pis, franchement, il a pas tort, c'est vrai qu'on f'rait mieux de travailler tous ensemble contre le Théâtre Guignol du Sarko-Circus"... "Attention, le Dany, il s'est quand même rallié à la majorité locale UMP" insiste Coco Mikarré, "et ça, c'est pas bien"... "Bon, si on en croit ses déclarations, il est resté libre et indépendant, alors, faisons-lui confiance" suggère Cricri Droldaylan... "Ouais, invitons-le à nouveau, pour discuter avec lui, non plus sous la forme d'un tribunal, mais plutôt autour d'un verre amical", propose Nini Peaud'chien... "Bonne idée, les amis, alors, allons-y", conclut Titine Profdemat...
Bureau des élus de l'opposition... Face à la Mairie, autour de la table de réunion, les six représentants du Nouvel Elan, et, au centre, Max'Dany, l'indépendant... L'ambiance n'est plus aux accusations... Cricri Droldaylan se lève, va au frigo et ramène une bouteille de mousseux... En remplissant les verres des participants, il demande à Max'Dany "Alors, t'en es où avec tes fameux projets d'animations ?"... "Ben, comme tu l'as vu, à la commission "Loisirs, Culture, Sports, Fêtes & Animations" de mardi dernier, je vous ai fait part des trois projets auxquels je me suis sérieusement attelé... Le premier, avec Edwige Prédupark et le Service Equin, une Journée Portes Ouvertes, pour les petits et les grands, qu'on appellera: "En attendant Noël", le mercredi 16 décembre prochain, à partir de 14h00: visite de l'écurie de la Dame (entrée du Parc de la Mairie), démonstrations de ferrage et de pansage des chevaux, puis jeux et contes pour les enfants et, pour les adultes, visite des nouveaux locaux du service équin (sous le viaduc); enfin, à 16h00, pour tous, verre de l'amitié à Max'Anim...
Pour nos seniors, avec Supergégé et le Conseil des Sages, on va proposer de nouveaux Thés Dansants, avec un premier essai le dimanche 24 janvier 2010, à 14h00, à la salle du Parc, animé par un disc-jockey spécialisé... Enfin, avec Sergio Letaxi et le Service Jas, on va relancer des Tournois de pétanque, amicaux et intergénérationnels, dans le Parc de la Mairie, dès le Printemps prochain... Voici, en gros, mes premières interventions... J'ai encore d'autres projets, fête du cheval, mini-concerts et fête des voisins dans le Parc, mais tout ça n'est encore qu'en gestation"...
"Et tes rapports avec l'UMP, c'est comment ?"... lui demande alors Olive Aquariophirail... "Hé ben, vous ne me croirez pas, mais figurez-vous que depuis que je vous ai quitté, je n'ai rencontré en mairie aucun vrai UMP... Si cette majorité s'est déclarée officiellement UMP aux dernières élections municipales, j'ai l'impression que ce n'était qu'un logo de campagne, et, pour moi, une très grave erreur de leur part, car beaucoup de ceux avec qui je travaille actuellement se disent de gauche, radicaux ou centristes... C'est pour ça que pour moi, les étiquettes, ça n'a plus grand sens et que j'aspire vraiment au rassemblement de toutes les bonnes volontés, de gauche et de droite, prôné par le Modem, dès 2007, lors des Présidentielles, et repris un peu aujourd'hui par le mouvement "social, écologique et démocrate": notre objectif devrait être de lutter tous ensemble contre la funeste politique nationale de Nicolas Sarkozy, et non pas de contrecarrer à tout va le travail des élus municipaux, qui font (en gros) du bon boulot, oui, bien sûr, avec des réserves: c'est sur ces points négatifs qu'une opposition constructive doit intervenir, avec des propositions concrètes et réalistes... En attendant, tu me ressers un verre, Cricri Droldaylan ?"... Ce qu'il s'empresse de faire, avé le sourire...
"Dites, si c'était vrai, cette histoire, cette espèce de conte de Noël ?"... Pourquoi conte de Noël ?... Vous savez, ça ne tient qu'à nous... Alors ? on le prend quand, pour de vrai, le verre... du dialogue ?...
Repost 0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 00:00

Lorsque j'écrivais des rubriques sur le blog du Nouvel Elan, sous le pseudonyme de Max'Elan, je me permettais d'égratigner souvent les élus de la majorité au moyen de quelques railleries et sobriquets ... Oh, ce n'était jamais bien méchant, mais ça ne leur faisait pas toujours plaisir, aux Riri Mairavie, Mimi Radis-Kahl, Sergio Letaxi, Edwige Prédupark, Ann Laikolo, Mick Pompadour, Gégé Camet-Léon, Béa Motoculture et Jojo Lemeilleur... Je le comprends mieux aujourd'hui, maintenant que j'ai quitté le Nouvel Elan, qui ne m'épargne plus à présent, sur son blog, et sur le mien, comme ce Thierry B et cet André qui m'ont adressé, ce 10 novembre, des commentaires assez culottés... Aussi, en réponse, ai-je imaginé ce petit scénario de l'arroseur arrosé...
"Accusé Max'Dany, levez-vous !"  me lance le Président du Tribunal de Grande Instance de l'Opposition de Gauche, devant lequel je suis convoqué... "Vous êtes accusé de haute trahison" m'annonce ledit Président, Cricri Droldaylan... "Comment ça, trahison ?... Je n'ai trahi personne... Je n'ai pas changé de camp, je n'ai pas rejoint l'UMP, je reste dans la minorité, Riri Mairavie ne m'a rien demandé, je n'ai sollicité aucune responsabilité, je ne participe à aucune réunion de la majorité... J'ai simplement demandé à réintégrer, comme élu indépendant, la commission "Loisirs & Culture" et celle des "Services aux Familles et aux Personnes", pour travailler sur des sujets que je connais... Un point c'est tout... J'y participerai activement, tout comme vous, ni plus, ni moins...
"Vous mentez, Max'Dany"... m'aboye Cricri Droldaylan... "Cessez de m'agresser comme un roquet" lui réponds-je alors poliment... Il me crie: "Je vous en prie, Max'Dany, vous parlez au Président de l'Opposition de la Gauche Maxévilloise, au responsable local du PS"... "C'est vrai, ça, tout de même", insiste Olive Aquariophirail, le bras droit de Cricri Droldaylan... "Alors, reconnaissez que je ne suis pas coupable" me permets-je d'insister ... "Quoi, vous, pas coupable ?" rebondit le nouveau "Saint Just" de la " vraie Gauche", le zélé Coco Mikarré... "Vous vous êtes rabaissé à devenir un 2ème couteau du maire et de ses apôtres... En bon chrétien, vous avez tendu la joue à vos anciens opposants... Vous avez fait votre Mea Culpa... Comment un homme de convictions tel que vous a-t-il pu s'avilir à ce point ?"... "Non, mais, les gars, vous avez pété un plomb ou quoi ?... En quoi ai-je changé, en quoi me suis-je avili ?... Parce que j'anime un nouveau blog, avec des informations variées, politiques et culturelles, sans jouer à l'intello pédant et ennuyeux ?... Vous voulez que je refasse une rubrique typiquement locale, caustique, politico-satirique ?... OK, vous voyez, c'est reparti, j'en recommence une aujourd'hui, et j'en mijote d'autres, qui concerneront la droite comme la gauche, ah mais !"...
"Ouais, parce que sur votre blog, jusqu'ici, y'en avait que pour le Modem"... me reproche alors Nini Peaud'chien (qu'on aime bien)... "Ecoutez, c'est normal, si moi, conseiller départemental du Modem 54, je ne parlais pas du Modem, c'est ça qui ne serait pas normal... Quant aux collègues du Mouvement Démocrate qui me soutiennent, et je les en remercie, le contraire eût été inquiétant... Pour rassurer Nini Peaud'chien, OK, je veillerai dorénavant à parler plus souvent des autres partis et mouvements politiques, dans la mesure où je trouverai des informations intéressantes à leur sujet... Alors, je suis acquitté ?"...
amitie1.jpg"Acquitté, mais vous rigolez ?"... me rétorquent Titine Profdemat et Valy Tousourir... "Vous ne serez acquitté que si vous rentrez au bercail"... "J'ai quitté autrefois le Séminaire parce qu'on y affirmait qu' "Extra Ecclesia nullus salus"... Et je vous ai quitté parce que vous estimiez qu' "Hors du PS et de la Gauche, point de salut"... Or, mes amis du Modem et moi, nous pensons le contraire: l'Avenir, c'est le Rassemblement de tous les Hommes "libres", de bonne volonté, de droite et de gauche, en un grand Mouvement Démocrate ... Pour moi, le Modem, ce n'est pas une doctrine, un évangile, une secte, c'est ma façon de vivre ma foi en l'Homme et pour l'Homme, sur le terrain: n'attendez pas de moi de grandes théories sur le Modem, mais travaillons ensemble, concrètement, au mieux-être immédiat de tous les maxévillois, à moins que vous ne préféreriez vous installer dans une opposition sectaire, archaïque et inefficace"...

Repost 0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 00:00

Combien de maires ai-je vu passer à l'Hôtel de Ville nancéien depuis ma naissance à Nancy en 1945 ?... J'ai la mémoire qui flanche, je ressors mon vieux dico... et en route pour l'Histoire...
Mon 1er maire, à ma naisance, fut Jean Prouvé, maire de Nancy du 15 septembre 1944 (jour de la libération de Maxéville) au 18 mai 1945: oui, le célèbre Jean Prouvé, l'architecte-designer autodidacte, l'artisan du métal, fils de Victor Prouvé, le peintre Art Nouveau et père de Claude Prouvé, l'architecte... Vint ensuite Pierre Donzelot, du 18 mai 1945 au 14 mars 1946, puis Henry Sirguey, du 25 mars 1946 au 19 octobre 1947: mais je ne m'en souviens pas du tout... Par contre je me souviens très bien de Lionel Pélerin, maire de Nancy du 26 octobre 1947 au 10 mai 1953: au départ, c'était un chirurgien-dentiste, je crois, il fut sénateur et le 1er délégué départemental du RPF, le Rassemblement du Peuple Français fondé en 1947 par le Général de Gaulle pour s'opposer à la IVème République, hors du clivage classiqe droite/gauche... (eh oui, déjà !) ...
Raymond Pinchard lui succède à la mairie le 10 mai 1953 et le restera jusqu'à son décès, le 22 août 1961... C'était "un industriel au coeur de l'activité économique", il fut notamment directeur général de la grande Chaudronnerie Lorraine... A la tête de la Ville, il se voulait "administrateur de la Cité au service des intérêts des contribuables"... Dès 1953, il mène une politique de grands travaux, dont la construction du Haut du Lièvre, l'extension de l'Hôtel de Ville, l'assainissement du vieux quartier Saint Sébastien, le développement de la Foire-Exposition (que j'ai connue, enfant, sur le Cours Léopold), le lancement du District Urbain... Membre du bureau politique du CNIP (Centre National des Indépendants et Paysans), le sénateur Raymond Pinchard était très estimé, "ce fut un bon maire"... "il a su défendre les intérêts nancéiens "...
Ce qui ne fut pas le cas de son successeur, le Docteur Pierre Weber, (mon médecin de famille), député RI (Républicain Indépendant "giscardien") élu le 9 septembre 1961 mais obligé de démissionner au milieu de son second mandat, en 1970, accusé (à tort ou à raison ?) d'avoir trahi Nancy, d'avoir voulu "vendre" notre Ville à Metz.... L'armée, l'administration, tout semblait "foutre le camp" à Metz. Je me souviens d'une manifestation que se termina en émeute, Place Stanislas, les gens lançaient des pierres en direction des fenêtres de l'Hôtel de Ville... André Rosembert le remplaça, du 8 janvier au 12 février 1970, le temps d'élire Marcel Martin, le 17 février 1970... De lui, je ne retiens qu'une seule chose: la Tour Thiers, l'horrible Tour Thiers !... Oh oui, c'est lui, le sénateur Martin, qui détruisit la Place Thiers, la Place de la Gare, notre cinéma Thiers et son café, pour nous imposer cette funeste plaie !... Heureusement, il ne fut pas réélu... et laissa la place à ...
Claude Coulais ... "Vendéen pugnace et altruiste, longtemps directeur général des HLM de l'Est, promoteur infatigable de l'Institut Lorrain de Participation", député Républicain Indépendant du 11 mars 1973 au 20 décembre 1976, puis député UDF du 19 mars 1978 au 22 mai 1981... Maire de Nancy du 23 mars 1977 au 12 mars 1983... Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Industrie et de la Recherche du 1er gouvernement Raymond Barre, du 20 décembre 1976 au 20 mars 1977, puis secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat du 2ème gouvernement Raymond Barre, du 1er avril 1977 au 31 mars 1978... Conseiller général... "Claude Coulais restera celui qui entama avec pugnacité et dans un contexte financier très difficile, le redressement de Nancy. Travaillant beaucoup, passionné par les questions de logement social, cet assureur pragmatique et humain passera sa vie loin des querelles et coups bas des appareils politiques... Claude Coulais fut le père du trolleybus nancéien, solution innovante à l'époque et plutôt fiable au regard des déboires actuels du tram. Rassembleur et pacificateur, Claude Coulais fut aussi celui qui apaisa les relations entre Nancy et les communes suburbaines au sein de ce qui s'appelait encore le district, intercommunalité qu'il présida également" (Est Républicain, 05/11/09)... Aux élections de mars 1983, son colistier UDF, André Rossinot, s'empare de la mairie... De Claude Coulais, il confie: "C'était un travailleur acharné qui avait la Lorraine et Nancy au coeur"... Il est décédé ce 3 novembre, à 85 ans, il repose au cimetière de Préville de Nancy.
"Sa disparition... attriste de très nombreux Nancéiens et Meurthe et Mosellans. Le Mouvement Démocrate Meurthe et Mosellan salue la mémoire de ce centriste dont les différents mandats de conseiller général, de conseiller régional, de parlementaire et de secrétaire d'Etat ont toujours témoigné d'un profond attachement à la Lorraine, d'une humilité et d'une générosité exemplaires ainsi qu'un sens de la gestion publique au-dessus de toute considération politicienne." (Communiqué du Modem 54).

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 00:00
"Mais c'est quoi, la Toussaint ?"...
Ok, c'est la Fête de tous les Saints... et après ?... Ben, la Toussaint, c'est une fête créée par l'Eglise Catholique, Apostolique et Romaine, et ce, dès le 7ème siècle, pour remplacer de "vieux rituels druidiques", pendant lesquels le monde des vivants communiquait avec celui des dieux, cérémonies souvent suivies de banquets et de beuveries... Cette célébration n'est pas partagée par d'autres Eglises Chrétiennes: les Protestants, par exemple, ne fêtent pas la Toussaint, parce qu' ils sont allergiques aux Saints, que ce soit Pierre, Paul ou Jacques, le Saint Père, la Sainte Vierge, le Saint Suaire ou les Saintes Reliques !... La Toussaint, c'est donc une Fête très Catholique, qu'on célèbre chaque année le 1er Novembre, en priant tous les saints, connus et inconnus, de nous aider à suivre le bon chemin. Mais ça n'a rien à voir avec la Fête des Morts, dit Jour des Défunts, qu'on commémore le lendemain, le 2 novembre... Cette année, la Toussaint, ça "tombe" mal... ça "tombe" un dimanche, dommage, car c'est un jour férié: c'est souvent l'occasion de se retrouver le midi en famille, autour d'une bonne table, et de se rendre tous ensemble, l'après-midi, au cimetière, fleurir les tombes des parents et amis disparus, avec nos fameux chrysanthèmes...
Spécial Florilège de la Toussaint:
"Les morts ont de la chance, ils ne voient leur famille qu'une fois par an, à la Toussaint" ... Pierre Doris (qui cette fois sera concerné, puisque décédé ce mardi à 90 ans - 2 jours: salut, Pierre !...)
"La Toussaint est le jour où les morts de demain vont rendre visite à ceux d'hier"... Henri Duvernois.
"Un cimetière un jour de Toussaint ressemble à une exposition un jour de vernissage"... T. Maya.
"On ne meurt qu'une fois et c'est pour si longtemps !"... Molière.
"Le premier homme qui est mort a du être drôlement surpris"...
"Si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres"...
"Partir, c'est mourir un peu... mais mourir, c'est partir beaucoup"... Alphonse Allais.
"Mozart était tellement précoce qu'à 35 ans, il était déjà mort"...
"Si la Toussaint est estivale, la Saint Martin sera hivernale"...
"A la Toussaint commence l'été de la Saint Martin"...
"La Toussaint humide, la neige sera lourde"...
"A la Toussaint, le froid revient, et met l'hiver en train"...
"Mourir, la belle affaire, mais vieillir !" ... Jacques Brel.
"De mourir, ça ne me fait rien, mais ça me fait de la peine de quitter la vie"... Marcel Pagnol.
"Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort"... Sigmund Freud.
"Puisque la mort est inévitable, oublions la"... Stendhal.
"Le métier de croque-morts n'a aucun avenir: les clients ne sont pas fidèles"...
"J'accuse la mort de faux et usage de faux"...
"Si je pouvais choisir le jour de ma mort, je choisirais plutôt le lendemain"...
"Comme je deviens sourd, je n'entendrai pas sonner ma dernière heure"...

Repost 0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 00:00

"Je ne fais pourtant de tort à personne en suivant mon chemin de petit bonhomme"... Mais il aurait pas fallu que je quitte mon rang et le groupe du Nouvel Elan... Alors, depuis que j'ai choisi d'être indépendant et retrouvé ma liberté d'élu Modem, les chiens sont lâchés: que de mensonges, d'injustices, de méchancetés à mon sujet, notamment sur le blog et le journal de mes ex-associés...  "Tout le monde médit de moi, sauf les muets, ça va de soi"... et encore, faut vérifier...
Pourquoi, toi, Cricri New'Elan, le Cricri d'Amour du PS, as-tu laissé passer autant d'inepties ?... Si tu savais toutes les mochetés que j'entends, sur ton équipe et toi, pas du côté de la majorité, mais dans ton propre camp, tu serais étonné: néanmoins, je me refuse à les publier...
Alors, Cricri... d'Amour ou pas ... le Dany, qui n'est plus rouge de colère, mais vert de dégoût, Dany le chauve, l'incompris, l'insoumis, il te dit: stop aux infamies !... Faisons le point, calmement, franchement, une bonne fois pour toutes, sur ma situation au sein du Conseil Municipal:
NON, Riri Mairavie ne m'a jamais rien demandé: c'est moi qui ai décidé de quitter le Nouvel Elan parce que ce groupe ne me semblait plus assez actif ni réaliste: l'élu que je suis, plus homme de terrain que politicien, avait envie d'être plus concret, plus constructif...
NON, je n'ai pas rejoint la majorité UMP, jamais au grand jamais !... Oui, je reste dans la minorité.
NON, je n'ai pas accepté la délégation qui m'était proposée, ceci afin de rester libre et indépendant de mes faits et gestes vis à vis de la majorité.
OUI, j'ai demandé à pouvoir réintégrer au moins 2 commissions (dont tu m'avais quand même bien forcé à démissionner, toi, Cricri le justicier): j'y présenterai et y défendrai, en tant que conseiller municipal indépendant, des projets d'animations, pour les familles et les seniors, notamment au centre-ville, projets que tu connais, et qui n'ont pas changé: je souhaite plus que jamais des animations distrayantes, simples et populaires: en ces temps difficiles, ça ne fera pas de mal...
OUI, je suis centriste et resterai au Modem: si tu penses que j'en suis un piètre représentant, promis, juré, j'essayerai de faire des progrès, mais tu sais, je ne fais qu'appliquer les grandes lignes, que j'approuve, de notre Président national, François Bayrou, et de nos instances locales, le Modem 54.
NON, le Modem n'est pas "dans le flou, opportuniste, sans convictions politiques profondes", comme tu le dis... Au contraire, ça bouge au Modem, et avec François Bayrou, nous voulons tous très clairement: 
- Au niveau national, une vraie alternance, et pour ça, il faut "faire tomber les murs, dépasser les frontières" qui séparent d'une façon trop sectaire nos partis politiques classiques actuels, de droite comme de gauche: on n'a pas choisi la voie la plus facile, mais, tu le sais, le dialogue est ouvert...
- Au niveau local, au lieu de nous étriper, parlons-nous, partageons nos points de vue, et, sans renoncer à nos valeurs respectives, essayons de faire vivre, tous ensemble, notre ville, Maxéville ...
Voilà, tu vois, au national comme au local, le Modem travaille au rassemblement, pas à la division...

Repost 0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 00:00

12 octobre 1959:  il y a  50 ans: création du District de l'agglomération nancéienne, "l'une des toutes premières structures intercommunales de France, réunissant alors 12 communes autour d'un idéal de solidarité, avec 2 compétences, l'alimentation en eau potable et le traitement des eaux usées", 50 ans de vie commune, pour le meilleur et pour le pire, comme on dit, 20 communes qui forment aujourd'hui, depuis 1995, avec ses 270 000 habitants, la Communauté Urbaine du Grand Nancy: 20 communes, de tendances politiques différentes, mais "il faut avoir le courage de dépasser les étiquettes politiques. Les communes appartenant à un même territoire doivent travailler ensemble. Les 50 ans de construction communautaire le prouvent. D'ailleurs, qu'on le veuille ou non, le Grand Nancy s'étendra encore", déclare Stéphane Hablot, l'un des 20 maires de cette "agglo"...
Art sur Meurthe: 1109 hab, Jean-Pierre Dessein, maire UMP, 19ème vice-président de la CUGN, délégué au patrimoine, au marché de gros, aux affaires juridiques, aux assurances, au contentieux, au crematorium d'agglomération.
Dommartemont: 630 hab, Marie-Christine Leroy, maire UMP, 16ème vice-présidente de la CUGN, déléguée aux équipements de culture scientifique et technique.
Essey les Nancy: 7310 hab, Jean-Paul Monin, maire PS, conseiller communautaire à la CUGN.
Fléville-devant Nancy: 2624 hab, Alain Boulanger, maire UMP, 18ème vice-président de la CUGN, délégué à l'aménagement, l'équipement et la maintenance des espaces publics, signalétique, éclairage public.
Heillecourt: 6185 hab, Didier Sartelet, maire UMP, 12ème vice-président de la CUGN, délégué à l'assainissement et à la sécurité sanitaire.
Houdemont: 2375 hab, Anne Valton, maire UMP, 8ème vice-présidente de la CUGN, déléguée au Conservatoire Régional du Grand Nancy.
Jarville-la-Malgrange: 9746 hab, Jean-Pierre Hurpeau, maire Modem, 10ème vice-président de la CUGN, délégué au personnel et aux moyens généraux.
Laneuveville-devant Nancy: 5083 hab, Serge Bouly, maire UMP, 5ème vice-président de la CUGN, délégué à l'eau et à l'assainissement.
Laxou: 16 777 hab, Laurent Garcia, maire Modem, 7ème vice-président de la CUGN, délégué à la construction et l'entretien des lignes de transport en commun en site propre, aux nouvelles infrastructures de voirie, aux ouvrages d'art.
Ludres: 6821 hab, Pierre Boileau, maire UMP, 11ème vice-président de la CUGN, délégué aux finances et à la programmation financière.
Malzéville: 7712 hab, Jean-Pierre Franoux, maire PS, conseiller communautaire à la CUGN.
Maxéville: 9124 hab, Henri Bégorre, maire UMP, 1er vice-président de la CUGN, délégué à la politique de la ville et à la rénovation urbaine.
Nancy: 103 605 hab, André Rossinot, ancien ministre, maire UMP, président de la CUGN.
Pulnoy: 4751 hab, Gérard Royer, maire UMP, 3ème vice-président de la CUGN, délégué aux espaces publics, à la circulation, à la gestion du domaine public, à la politique du vélo.
Saint-Max: 10 939 hab, Eric Pensalfini, maire UMP, 9ème vice-président de la CUGN, délégué aux équipements et événements sportifs.
Saulxures les Nancy: 4042 hab, Michel Candat, maire UMP, 14ème vice-président de la CUGN, délégué à l'urbanisme.
Seichamps: 5475 hab, Henri Chanut, maire PS, conseiller communautaire à la CUGN.
Tomblaine: 7853 hab, Hervé Feron, député-maire PS, conseiller communautaire  à la CUGN.
Vandoeuvre les Nancy: 32 048 hab, Stéphane Hablot, maire PS, conseiller général, conseiller communautaire à la CUGN. 
Villers les Nancy: 15 694 hab, Pascal Jacquemin, maire PS. conseiller communautaire à la CUGN.
Dis Papy, ça sert à quoi, la CUGN  ?... Ben, tu vois, c'est un peu comme une grande famille qui aurait décidé d'effectuer, en même temps et tous ensemble, un grand et long voyage au cours duquel chacun de ses membres essayerait d'aider l'autre à grandir, à s'épanouir, tout en respectant sa personnalité, son individualité, (je pense à l'âme de nos anciens petits "villages", de nos petits centres-villes, qu'il faut préserver, voire réanimer)... La CUGN, ça me fait penser aux Compagnons de la Chanson: "Si tous les gars du monde décidaient d'être copains, et partageaient, un beau matin, leurs espoirs et leurs chagrins, si tous les gars du monde devenaient de bons copains, et marchaient main dans la main, le bonheur serait pour demain "... Allez, bon anniversaire, la CUGN, et bonne route !...

Repost 0
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 11:27

Pour oublier un peu le tohu-bohu politique du moment, le Papy que je suis voudrait vous faire une confidence, oh, pas du style Papy Giscard, notre ex-président, non, je vais pas vous conter mes vieux fantasmes à l'égard de Diana, BB, Madona, Carla  et même, ne le répétez pas, Nadine et Valérie, les deux jolies soeurs jumelles (mais ennemies) de l'UMP locale, bon, ceci étant dit, je voudrais tout simplement vous faire part de ces quelques précieux conseils qu'un vieux Sage vient de me confier: à méditer et à mettre en pratique, tout de suite, sans modération...

Prends le temps d'aimer...
C'est le secret de l'éternelle jeunesse !
Prends le temps de lire...
C'est la source du savoir !
Prends le temps d'écouter...
C'est la force de l'intelligence !
Prends le temps de penser...
C'est la clef de la réussite !
Prends le temps de jouer...
C'est la fraîcheur de l'enfance !
Prends le temps de rêver...
C'est un souffle de bonheur !
Prends le temps de rire...
C'est la musique de l'âme !
Prends le temps de pleurer...
C'est l'émotion d'un grand coeur !
Prends le temps de vivre...
Car le temps passe vite...
Et ne revient jamais !

C'est pourquoi je ne vous le ferai pas perdre, votre temps, en jouant au polémiqueur avec "L'Elan Maxévillois", le journal du Nouvel Elan, qui me cherche des poux dans des cheveux que je n'ai plus depuis longtemps... Elu Modem, je me suis longuement expliqué sur ce blog dans le "Flash Infos" du 8 septembre: "Je quitte le Nouvel Elan, je reste dans l'opposition"... Mais disponible pour travailler certains dossiers précis avec la majorité, dont celui de l'animation, avec le seul et unique objectif de rester au service de tous les maxévillois......

Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 00:00

Dimanche 4 octobre, c'est la Saint François d'Assise...
Bon, loin de vouloir vous faire ici un sermon, mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, je voudrais tout simplement vous informer, d'abord, que cette belle prière dite de St François d'Assise n'est, hélas, pas de lui, car il vécut, comme vous le savez, en Italie, de 1182 à 1226... Or, ce texte aurait été écrit par un anonyme français en 1912, et publié par l'abbé Esther Bouquerel dans sa revue "La Clochette"  du mois de décembre de ladite année... Si cette prière connût néanmoins un grand "succès" international, c'est grâce au sénateur américain Tom Connaly qui en fit la lecture en 1945 à la tribune de la Conférence de San Francisco, celle qui mit en place l'ONU...
C'est pourquoi, mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, citoyens, citoyennes, compagnons, travailleuses, travailleurs, camarades, syndiqués ou non, si je vous parle aujourd'hui de cette prière, c'est parce que, outre les chrétiens, je crois qu'elle intéresse aussi les politiques: Saint François d'Assise est le saint-patron des p'tits scouts (les louveteaux), celui des animaux, oui, mais c'est aussi et surtout celui des écologistes: je pense qu'il est donc, de facto, le saint-patron des femmes et des hommes politiques qui souhaitent oeuvrer pour la Paix civique et sociale, la Convivialité citoyenne, l'Ecologie et le Développement Durable... Ah, si tous ces politiques pouvaient réciter, chaque matin, cette prière au pied de leur lit, Dieu, que le monde serait plus joli, plus juste, plus humain... Faut pas rêver, qu'il me sort, l'autre !... Ben, moi, si !...

"Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix.

Là où il y a de la haine, que je mette l’amour.

Là où il y a l’offense, que je mette le pardon.

Là où il y a la discorde, que je mette l’union.

Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité.

Là où il y a le doute, que je mette la foi.

Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.

Là où il y a les ténèbres, que je mette votre lumière.

Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

Ô Maître, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer,
car c’est en donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on trouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie".


C'est beau, non ?... Je poursuivrai cet élan mystique en vous avouant que je vais demander au Maire de placer sous la protection de Saint-François d'Assise nos trois chevaux maxévillois hébergés dans les nouvelles écuries de la Dame, dites "Notre Dame du Parc", (non, là,  je rigole !), mais plus sérieusement, je lui proposerais bien, au Maire, en plus des écuries, d'implanter aussi dans le Parc de la Mairie une mini-ferme pédagogique, pour le plus grand bonheur de nos écoliers: non mais, on est écolo ou pas ?... Faut pas rêver, qu'il me répète, l'autre !... Il m'énerve, cet incrédule !...

Repost 0
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 12:17

Nos ancêtres les Gaulois...qu'il chantait, le Riri, (non, pas le nôtre, mais l'autre), Henri Salvador, dans son fameux refrain: "Faut rigoler, avant qu'le ciel nous tombe sur la tête, faut rigoler, pour empêcher le ciel de tomber"... Eh oui, figurez-vous que bien avant l'ère et la chanson des Gaulois, on parlait déjà de "centrisme": en effet, dès le VIème siècle av. JC, Confusius, le philosophe chinois, proposait un "Juste Milieu" à son pays, la Chine, "l'Empire du Milieu", géré dans un souci d'équilibre de la société par "un homme ayant reçu son mandat du Ciel et de la Terre parce qu'il a su trouver et garder le centre"... Au 1er siècle av. JC, Cicéron, consul et philosophe romain, ("o tempora ! o mores !"... "quelle époque, quelles moeurs !"... eh oui, déjà !..), Ciceron suggéra, juste avant la fin de la République Romaine, un recentrage, un gouvernement modéré...
C'est en 1791 qu'on commence à parler de "centre" en France: plus de 300 députés, encore inorganisés, affirment à l'Assemblée Nationale leur attachement aux principes et aux conquêtes de la Révolution de 1789...  Déjà, s'opposent à eux, à "droite", les partisans de la royauté, et à "gauche", les révolutionnaires extrêmistes... En 1793, les "centristes" sont traités d'élus de "La Plaine" (parfois même du Marais), et les révolutionnaires extrêmistes se désignent comme "Montagnards"... Alors que les citoyens français souhaitent que ces 2 groupes travaillent ensemble, les députés de "la Plaine" et les "Montagnards" commencent leurs premières joutes oratoires: "Il est impossible que la Montagne descende dans la Plaine et que la Plaine monte sur la Montagne" déclare le député Lacoste, précurseur de certains politicards d'aujourd'hui... mais ça, c'est une autre histoire...
Sous la Monarchie de Juillet, (1830), c'est "l'Orléanisme", rassemblement des modérés de gauche et de droite, appelé "conjonction des centres"... Un dictionnaire politique de 1842 l'affirme: "c'est le centre qui gouverne en France", avec comme figures emblématiques, Adolphe Thiers pour le centre gauche et, pour le centre droit, François Guizot, 1er ministre de Louis Philippe, qui parle de "juste milieu" pour définir sa position politique et la majorité qui le soutient... L'Orléanisme, qui a évité les extrêmes, a laissé une image assez négative, celle d'un mouvement accusé de trop de compromis et d'opportunisme... (alors, essayons d'en tenir compte aujourd'hui !)... Ces "défauts" furent l'une des causes de la Révolution de 1848...
Sous la Seconde République (1848-1852), c'est encore le "centre" qui gouverne, avec les "bleus", les républicains, hostiles au retour de la monarchie défendue par les "blancs" et aux idées gauchistes prônées par les "rouges"... Un dictionnaire politique, daté de 1864, définit ainsi le centre: "En politique, on désigne par le nom de centre la partie moyenne des assemblées législatives, c'est à dire ceux des membres de ces assemblées qui se tiennent à égale distance des représentants du passé d'une part, et des promoteurs du progrès (réel ou supposé) de l'autre... On parle d'un centre droit et d'un centre gauche, selon que ceux qui en font partie inclinent davantage aux idées anciennes ou aux idées nouvelles"... Et toc, bravo, Monsieur Block, l'auteur de cette définition...
Sous la 3ème République (1870), le centre devient une vraie force politique, une pensée politique autonome... De la fin des années 1870 jusqu'en 1958, plusieurs partis "centristes" se forment et se succèdent  pour essayer de "gouverner au centre" avec des coalitions appelées successivement "Concentration", "Conjonction des Centres", et surtout, "Troisième Force"...
La Troisième Force: c'est quoi ?... de 1947 à 1951 puis de 1956 à 1958, c'est le MRP, le Mouvement Républicain Populaire, créé en 1946, et qui se veut "une alternative entre la Gauche et la Droite"... Il rassemble notamment des socialistes, des centristes (dits de gauche) et des radicaux... (dans une prochaine chronique, faudra que je vous conte aussi la vieille histoire des radicaux, très proche de celle des centristes)... La politique démocrate chrétienne du MRP est inspirée par des catholiques sociaux tels que Marc Sangnier et Emmanuel Mounier, créateurs du "personnalisme", pensée philophique déterminant l'être humain au sein de la société, en opposition à l'individualisme et au collectivisme... L'un des fondateurs du MRP, Pierre-Henri Teitgen, déclare alors: "Le MRP, ce n'est ni le socialisme malade de l'Etat, ni le libéralisme malade de l'argent" (tiens, déjà !)... Le MRP, dont Robert Schuman, voulait créer un grand parti centriste de tradition chrétienne, la "démocratie chrétienne", comme en Italie et en Allemagne... Mais la "mayonnaise" ne prend pas, le MRP quitte le gouvernement en 1962 et se met  "en sommeil" en 1967... La grande aventure d'une centre ni à gauche ni à droite, mais travaillant avec des gens de gauche et avec des gens de droite, est... provisoirement... stoppée...
Arrive le Centre Démocrate de Jean Lecanuet (1966), puis le Centre Démocratie et Progrès (1969), issu (déjà) d'une scission d'avec le Centre Démocrate... Les Démocrates Chrétiens s'allient alors, avec d'autres centristes, au Parti Radical (quand je vous dis qu'il faudra que je vous en cause, du Parti Radical): ils créent ensemble le Mouvement des Réformateurs, sous la houlette de JJSS, Jean-Jacques Servan-Schreiber, fondateur de "l'Express", auteur du célèbre "Défi Américain" (1968), mais aussi du "Manifeste Radical" (1970) et du "Projet Réformateur" (1973), député de Nancy de 1970 à 1978... Nouvel espoir... Mais, en 1976, voici qu'arrive en plus le CDS, le Centre des Démocrates Sociaux: à la fin, on ne sy retrouve plus avec tous ces centres... Valéry Giscard d'Estaing, élu Président de la République en 1974, décide alors de les rassembler sous un seul sigle, l'UDF, Union pour la Démocratie Française (1978); objectif: se situer entre les gaullistes et les socialistes, représenter "2 Français sur 3", développer un "juste milieu" (tiens, ça revient), lancer un "libéralisme avancé", un libéralisme économique dans une société libéralisée (droit de vote à 18 ans, législation de l'avortement...)... Vous connaissez la suite...  La génération Mitterand ...
"Laissons du temps au temps"... Après avoir créé en 1995 Force Démocrate, une composante de l'UDF, François Bayrou revient en 1999 aux sources du centrisme: il souhaite faire revivre le centre en centre indépendant: il développe une pensée autonome, basée sur l'héritage de ses origines libérales et de la démocratie chrétienne. Lors des dernières élections présidentielles, législatives et européennes, avec la création du Modem (Mouvement Démocrate), François Bayrou durcit ses positions, notamment vis à vis de ses anciens alliés de la droite, et il lance l'idée d'un grand parti "social-démocrate": pour cela, il tend la main à tous les gens de bonne volonté, de droite comme de gauche, pour créer ensemble le "Parlement de l'alternance"...
Belle histoire que l'histoire de cette famille centriste: peut-être l'ai-je mal résumée, avec des oublis, des maladresses, des inexactitudes... Veuillez m'en excuser, je ne suis pas historien ... Par contre, je m'y sens bien, dans cette famille, ni de gauche ni de droite, dans ce Modem, libre et indépendant, avec François Bayrou, Marielle de Sarnez, Corinne Lepage, sans oublier le talentueux Jean-François Kahn et son  "centrisme révolutionnaire" ... Pour une société plus simple, plus juste, plus sociale, plus morale... Et vous, qu'en pensez-vous ?... Le débat est ouvert...

NB. "Il faut penser et agir avec toute la complexité de l'amour réel, se garder de la rigueur de l'esprit, il faut croire à de multiples et changeantes vérités, combattre au jour le jour, aimer en son coeur autre chose que soi-même. Il faut créer !"... JJSS (1924-2006)


Repost 0
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 00:00
Mes trois poissons rouges, je vous avais prévenu, j'avais envie de les caser, dans ma chronique... Eh ben, voilà, c'est fait: je vous présente Riri, Cricri et Dany, qui tournent en rond dans leur bocal depuis un certain temps... Mais regardez, là-bas, on dirait que ça frétille, dans l'aquarium, mais oui, c'est ça, attention, mesdames et messieurs, le spectacle va bientôt commencer ... Voici Riri, Cricri et Dany dans leur numéro aquatique... Présentations:
Riri, dit  "Mairavie", parce c'est le patron de l'aquarium depuis plus de 26 ans... Pour les spécialistes aquariophiles, Riri appartient à la race des radiqueaux, vieille espèce réputée pour son humanisme social et aussi pour son côté rabelaisien (bien manger et bien boire, comme les poissons boorleau et rossineau)... Riri, poisson voyageur, a un point faible, il a été contaminé, il y a quelques années, par l'ump, virus très dangereux pour un poisson, poison bien plus nocif que la grippe H1N1 ...
Cricri, surnommé  "New'Elan", parce qu'il a une obsession: changer l'eau du bocal... Cricri est un poisson rouge, original, puisqu'il est  rose, il appartient à l'espèce des socialeaux, appelés aussi ps, poissons saumonés, souvent atteints du syndrome hégémonique dit de la Mer Delille ("vous savez, nous, on est les meilleurs"), ce qui pose parfois quelques problèmes à l'intérieur de l'aquarium...
Dany, qu'on appelle aussi "Le Papy", est le plus vieux en âge, mais le plus récent au sein de l'aquarium: Dany appartient à une espèce plus rare, dite "Carassius Auratus", en français: carassin orangé ou cyprin du modem, un poisson qui, s'il donne parfois l'impression de ne pas savoir où il va, est un poisson déterminé, qui occupe le centre du bocal et exaspère ses congénères, qui sont obligés de le contourner en nageant à droite ou à gauche.
Que le spectacle commence !... Lever de rideau: "Bon, déclare Riri, vu la crise économique et sociale, vous ne croyez pas qu'on f'rait mieux de nager tous ensemble, dans le même sens ?"... Cricri: "Jamais de la vie, il n'en est pas question, on croirait entendre le refrain du requin Sarkeau !"... Dany: "Moi, ma réponse est:  Oui, mais... à condition qu'on ne m'oblige pas, un, à partager la pitance des poissons contaminés (virus ump), deux, à frayer avec les poissons saumonés (les ps)... Je tiens à rester libre et indépendant, mais on peut faire des choses ensemble, d'un côté comme de l'autre, afin d'aider nos congénères à vivre comme... des poissons dans l'eau, c'est clair, non ?"... "Non, lui rétorque Cricri, car tu vas à l'encontre de ton grand manitou qui vient de rejeter l'ump et de tendre la main au ps"... "Faux, lui répond Dany, il a simplement dit: "Alliance d'appareils: non ! ... Alliance de projets: oui !... Si main tendue il y a... on a raison de tendre les mains parce qu'on ne peut pas continuer à être, dans la démocratie française, des forces politiques qui s'ignorent et se détruisent ou se combattent tout le temps"... Voilà, Cricri, ce qu'il a dit, mon manitou"... "Dans ce cas, lui assène Cricri, tu n'es plus dans l'opposition, car l'opposition, c'est nous, les Poissons Saumonés"... " Môssieu Cricri, lui lance alors solennellement Dany, vous n'avez pas le monopole de l'opposition, ni celui des bonnes idées, pas plus que celui du coeur, comme l'a si bien déclaré autrefois mon grand-père, le vieux briscard, le poisson giscardeau" ...
"On est tous sur le même bateau, enchaîne Riri... enfin... dans le même aquarium... Faudra bien qu'un jour on s'en sorte, de cette galère bien française ... On ne peut pas continuer à jouer ainsi tout le temps aux agités du bocal"... "C'est vrai, insiste Dany, respectons nous, respectons nos valeurs, nos convictions, mais que ça ne nous empêche pas d'entreprendre ensemble des projets"... "Lesquels, par exemple", lui demande Cricri... "Pour ma part, lui répond Dany, -1- Participer au développement du service équin et à la reconnaissance du Cheval, notamment dans les écoles et les centres de loisirs: tiens, demain, c'est la Journée du Cheval, au niveau national, j'aimerais bien l'an prochain organiser une fête du Cheval, ici, à Maxéville -2- Collaborer à la réalisation d'animations familiales: regarde, ce WE, c'est  la Journée du Patrimoine, y'aurait plein de choses à faire, comme le tour de Maxéville en calèche, avec un guide qui commenterait l'histoire et les principaux momuments de la ville -3- M'investir dans des actions sociales... Voilà, tu vois, je veux être utile, créer un pont"... "Oh, en parlant de pont, lui rétorque Cricri, faudra que Riri nous donne des précisions sur l'article paru samedi dernier dans l'Est: "Un pont entre deux rives", tu sais, la future passerelle du boulevard Meurthe et Canal: j'ai rien compris au tracé, c'est compliqué, ça mérite une réunion d'information ou un article d'explication dans le Pimax, non ?"... "J'y songerai", lui promet Riri... C'était notre nouveau feuilleton, "Max' et ses 3 poissons"... A suivre...   Max'Dany
Repost 0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 00:00
Après le raton laveur, voici Frimousse et Pépito: bon, vous l'avez deviné, j'adore les animaux... Au Foyer des Apprentis-Jockeys de Maisons-Laffitte, propriété de la Société des Steeple-Chases de France, où j'ai commencé ma carrière d'animateur, les chevaux et le milieu des courses ont très vite appris au jeune homme de 22 ans que j'étais et qui sortait du Séminaire, à sauter les obstacles, même les plus difficiles... Après avoir vécu 10 ans auprès des chevaux, j'ai toujours eu ensuite avec moi des animaux: successivement, et je vous jure que c'est vrai, 4 chiens, 3 perruches, 2 chèvres, 11 poules, 2 coqs, 3 tortues, des hamsters, (combien ? je ne sais plus, ça se reproduisait tout le temps), 6 poissons rouges, de nombreux chats, dont Frimousse et Pépito... Quels sacrés numéros !... Je les ai invités à commenter ici l'actualité de la semaine... Oui, je sais, on me l'a déjà reproché, ça fait un peu déjanté, mais bon ... Si vous insistez, la prochaine fois, je demanderai aussi à mes poissons rouges de vous présenter les "dernières nouvelles de demain"... Dans l'immédiat, je vous laisse méditer l'actualité en compagnie de mes 2 matous:
Lundi 7: CONSEIL MUNICIPAL: alors, hein, ok Dany, ici, on n'en parle plus, car je crois que là-dessus, on a déjà tout dit... Mais lundi, on a aussi appris la mort d'un grand clown, SIM, de son vrai nom Simon Berryer, comédien, humoriste, fantaisiste, auteur de sa biographie: "Elle est chouette, ma gueule"... "Une sorte de copain universel", qu'il a déclaré, Frédéric Mitterand, notre nouveau Ministre de la Culture... Qu'est-ce qu'il a pu nous faire rire à la télé, Sim, avec sa Baronne de la Tronche en Biais... sa libellule... et sa chanson fétiche: "J'aime pas les rhododendrons"... Il avait su aussi nous émouvoir dans les séries de "Louis la Brocante"... Au fait, t'as eu l'honneur de l'accueillir à Poissy, toi, Dany, lorsque tu étais directeur du Théâtre Municipal, dans une pièce qu'il avait écrite: "Une cloche en or"... Il n'était pas si cloche que ça, hein, le père Sim... Quel sacré bonhomme !... "L'erreur est humaine, disait-il, regardez-moi"... Mais nous, on l'aimait bien comme ça, le vieux Sim... Salut, l'artiste !
Mardi 8: Jean-Paul MALHEUX, dit "Paul", est décédé, nous apprend le journal de ce matin: ce maxévillois, l'époux de Michèle, avait du caractère, et s'il lui arrivait parfois de bouffer du curé, nous, Frimousse et Pépito, on sait bien qu'il en invitait souvent un, des curés, chez lui, à sa table, c'était l'aumônier de la prison Charles III... Grâce à lui, Max'Dany a pu présenter une exposition de tableaux, peints par des détenus de Nancy: c'était au Salon des Associations, au Zénith, en octobre 2001 ... Merci et adieu, "Paul"... Sincères condoléances à toute la famille.
Mercredi 9: MIAOU !... Quelle histoire... En ronronnant sur les genoux de notre maître, nous regardons, avec lui, ce soir, le journal télévisé: sacré bon sang, mais c'est bien sûr, c'était truqué... les élections au PS de Martine Aubry... "Ils" auraient bourré les urnes... Ce sont 2 journalistes de Canal + et d'Europe 1 qui l'affirment, dans: "Hold-uPS, Arnaques et Trahisons"... Bon, et comme si tout cela ne suffisait pas, voici qu'apparait maintenant à l'écran Julien Dray, ce vieux routier du PS, qui parle de son livre-témoignage: "L'épreuve"... Oui, quelle épreuve... mais luxueuse, tout de même, avec ses costumes huppés et ses montres de collection... "Lapidation médiatique, dit-il, parce que dès juillet 2007, Nicolas Sarkozy souhaitait que je rejoigne son gouvernement. Une demande renouvelée en février 2008. Certains réseaux ont certainement voulu se débarrasser de celui qui risquait d'occuper une fonction dans les domaines de la justice ou de la police"... Foi de matous, et triple miaou, ça nous fait dresser les poils sur le dos... Mais, quand on compare ces énormités aux vilaines petites attaques de certains sur le manque d' "honnêteté intellectuelle" et démocratique de notre papy, Max'Dany, alors là, nous, ça nous fait drôlement rigoler...
Jeudi 10: LA TAXE CARBONE: ça y est, l'OmniPrésident a tranché: la taxe carbone, c'est pour janvier 2010, sur la base de 17€ la tonne de CO2... Bon, nous, les chats, on n'y comprend rien à vos impôts, mais Sarko & Borloo, les Laurel et Hardy de l'Ecologie, vous apportent ces précieuses précisions: "La taxe carbone, ça représentera une hausse de 4,5 centimes par litre de fioul et de gasoil, 4 centimes par litre d'essence, et environ 0,4 centimes par Kwh de gaz"... Youpie, vive l'écologie, mais cette taxe, est-ce vraiment la bonne solution, là est la véritable question... Comme le dit le député UMP, Axel Poniatowski, "Il faut avoir des assurances que nos partenaires européens vont suivre. Sinon nous nous retrouverons dans la sitiuation des 35 heures il y a 10 ans"... Eh oui, mon bon monsieur, et une fois de plus, la France payera cher "son soi-disant avant-gardisme" !... Mais, au lieu de t'énerver, Max'Dany, regarde plutôt ton horoscope, dans l'Est Républicain de ce matin: alors, voyons: "Bélier: Professionnel: C'est l'heure de faire des projets. Esssayez de les faire en groupe car rester unis est important... Affectif: Il y a du nouveau dans l'air. Ce n'est pas pour cela qu'il vous faut croire que tout est arrivé... Forme: excellente !"... Foi de minets, c'est vrai, vous pourrez le vérifier, promis, juré, nous n'avons rien inventé...
Vendredi 11: REBELOTE: La taxe carbone, les réactions: "Une décision historique, qu'il a déclaré, notre empereur bien-aimé, Sarkoléon, une mesure qui va créer une vérirable fiscalité écologique", qu'il a même insisté ... Hé, minute, papillon, qu'elle lui rétorque, Cécile Duflot, la chef des Ecolos, qui regrette un "seuil trop faible pour inciter les Français à changer de comportement"... Elle rajoute: "y'a des arbitrages qui ont été faits avec une pression forte de Bercy, pour trouver de nouvelles recettes fiscales pour pallier l'absence de recettes liées notamment à l'existence du bouclier fiscal"... Et toc !... "Un nouvel impôt... injuste... inefficace", "un prélèvement risquant de peser sur les ménages les plus modestes" dénonce le PS... et vlan !... "Un impôt vicieux, qu'elle estime, notre royale Ségolène, car on doit payer tout de suite, et pour les ristournes promises, on nous parle d'une commission... On n'a pas le choix de rouler ou de se chauffer propre tant qu'il n'existe pas d'équipements qui le permettent (transports en commun, voiture électrique, chauffage à énergie renouvelable"... et pan sur le museau de Sarko, le mauvais élève écolo !... "Dangereuse injustice, qu'il proclame même, le patron du Modem, François Bayrou, dangereuse injustice de traiter différemment les ménages qui se chauffent au gaz ou au fioul et ceux qui se chauffent à l'électricité... Depuis des années, on a incité les familles à se convertir au chauffage au gaz et de renoncer chaque fois qu'elles le pouvaient au chauffage électrique... Qu'est-ce qui justifie qu'un foyer qui se chauffe au gaz ait à supporter une hausse de sa facture, qui sera de l'ordre de 8 à 10%, et qu'un foyer qui se chauffe à l'électricité ne soit pas soumis au même effort de solidarité ?"... Hein, pas mal, cette intervention à la sauce béarnaise !... Et l'exploratrice, Jéromine Pasteur, qui participera le WE prochain au Livre sur la Place de Nancy, de s'insuger: "J'en ai marre de prendre des claques... comme un sale gosse mal élevé... on nous taxe sur tout... on pourrait pas nous aider à être plus heureux... j'aimerais qu'on arrête de nous prendre pour des crétins"... Foi de félins, nous, Frimousse et Pépito, on l'applaudit des 2 ... pattes !...
Samedi 12: Allo ? Bonjour, ici, c'est SAGESSE... le cheval comtois qui a participé en juillet à l'inauguration des nouvelles écuries de Maxéville mais qui a dû repartir en Franche Comté, pour raison de santé... Salut, Frimousse et Pépito... Je vous téléphone pour vous dire que face à la nouvelle taxe carbone, y'aurait peut-être d'autres solutions, plus immédiates, plus concrètes... Nous, par exemple, les chevaux, et nos moyens de transports plus "doux"... C'est pourquoi, je trouve bien que Maxéville mette en place son projet équin... Par contre, j'ai trouvé un peu mesquin que les ex "collègues" de Dany suppriment subitement de leur blog l'interview exclusive qu'il avait réalisée sur nous le 30 août dernier ... Dommage, mais je ne doute pas un instant que Dany en recommencera bientôt une, ici, avec mon remplaçant, Oscar, et ses deux acolytes, Quaïcha et Rocky... "Tu peux compter sur moi, ma belle, et je ne suis pas prêt d'oublier ta Sagesse !"... lui répond  Max'Dany.
Repost 0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 19:17

Cher(e)s Ami(e)s,

 

J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire chaque semaine, depuis plus d'un an, une rubrique que je signais du nom de Max'Elan, sur le blog du groupe de notre opposition municipale, « Maxéville, un Nouvel Elan ».

Certains événements, mon envie de nouveauté et d'indépendance, m'ont décidé à redémarrer ici une nouvelle aventure, beaucoup plus personnelle ... Mon objectif: dire tout haut, toujours plus fort et sans langue de bois, tout ce que les maxévillois et leurs voisins du Grand Nancy pensent souvent tout bas...

Centriste indépendant je suis né, centriste indépendant je resterai... J'y peux rien... j'suis fait comme ça...

Sur ce blog, je vous ferai donc sourire ... ou pleurnicher... sur l'actualité, d'une façon libre, critique, voire sarcastique, mais sans méchanceté, sans se prendre la tête, sans parti pris, puisque j'vous l'dis, j'suis centriste... viel indépendant... hé oui, ça existe... encore ici, heureusement !...

Et pourtant, je me sens très proche des idées de Karl Marx, (non, je plaisante), mais très proche quand même de ses géniales réponses aux questions, style « Questionnaire de Proust », que lui  posaient déjà, en 1860, ses trois charmantes filles :

Votre qualité préférée: la simplicité.

Votre principal trait de caractère: la ténacité.

Votre idée du bonheur: combattre.

Votre idée du malheur: la soumission.

Le défaut que vous pardonnez le plus: la crédulité.

Le défaut que vous détestez le plus: la servilité.

Votre maxime favorite: « Rien de ce qui est humain ne m'est étranger »

Eh ben, voilà, les présentations sont faites, alors, allons-y, les amis ...

Place à ma première chronique, que je signerai dorénavant ici sous le pseudonyme de Max'Dany...

Merci de m'accompagner dans cette nouvelle Max'Aventure...

 
Rentrée 2009: une rentrée à la Prévert...


« L'inventaire » de Jacques Prévert, vous connaissez ?... Voici quelques extraits: « Une pierre, deux maisons, trois ruines, quatre fossoyeurs, un jardin, des fleurs, un raton laveur... Un petit garçon qui entre à l'école en pleurant, dix sept éléphants, un juge d'instruction en vacances assis sur un pliant, une fourmi, deux pierres à briquet... et un autre raton laveur... ». C'est dingue, non ?... Jacques Prévert, (1900-1977), poète français et scénariste de cinéma, devint populaire grâce à son langage familier et à ses jeux de mots: s'il avait vécu avec nous cette rentrée 2009, il aurait pu, je crois, écrire ce genre de catalogue d'infos et de commentaires quelque peu « abracadabrants » ...

Rentrée scolaire: le raton laveur constate la poursuite de la politique gouvernementale qui vise à supprimer des postes d'enseignants, 13 500 cette année, 16 000 l'an prochain... Le Ministère de l'Education Nationale déclare disposer à ce jour de 857 300 enseignants (367 900 instituteurs, 489 400 professeurs) pour 11 900 000 élèves, (6 600 000 du 1er degré, 5 300 000 du 2ème degré), accueillis dans 66 208 établissements (54 875 écoles, 7031 collèges, 1672 lycées professionnels, 2630 lycées) avec un budget annuel de 59, 9 milliards d'euros... Selon un sondage CSA, 79% des Français pensent que la réduction du nombre d'enseignants aura un effet négatif sur la réussite scolaire de leurs enfants, ils souhaitent la réduction du nombre des élèves par classe, un suivi individualisé pour les élèves en difficulté et des travaux en petit groupe... "Hep, patron, excusez-moi, j'viens d'obtenir les chiffres du 54"... Vas-y, mon raton... Alors, en Meurthe et Moselle, il y a 65 602 élèves du 1er degré pour 4506 enseignants, 28 085 collégiens + 5 256 dans le privé, 13 430 lycéens + 2996 dans le privé, 7 049 lycéens en lycée professionnel + 2 080 dans le privé, mais j'ai pas réussi à trouver le nombre de professeurs... Merci, mon raton laveur...

Rentrée sanitaire: ah !... cette foutue grippe A H1N1 et cette psychose pandémique qu'on nous tartine partout comme de la confiture... Le raton laveur se demande si tout ce cinéma ne cache pas autre chose, une grave faute humaine, une erreur de manipulation d'un scientifique qui aurait laissé ce virus s'évader de son laboratoire, virus qui envahirait le monde tel le nuage radioactif de l'explosion nucléaire de Tchernobyl en 1986... "Elémentaire, mon cher Watson", comme dirait l'autre...

Rentrée judiciaire: le raton laveur a lu le rapport Léger remis à Sarkoléon sur la réforme de la procédure pénale: c'est la mort annoncée du juge d'instruction... Si la loi est votée, les pouvoirs d'enquête seraient confiés aux seuls procureurs, hiérarchiquement soumis au Garde des Sceaux, donc au pouvoir politique. Le « juge de l'enquête et des libertés » ne conserverait que les décisions relatives à certains actes comme les perquisitions, les écoutes téléphoniques et les mises en détention... De nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer cet aspect de la réforme, redoutant le manque de manoeuvre des procureurs dans des « affaires financières politiquement sensibles ou qui mettraient en cause des proches du pouvoir »... Certains parlent même d'un « recul des libertés publiques »...

Rentrée écologique: le raton laveur n'apprécie pas la future taxe carbone: « la fiscalité verte à la mode Sarkozy » est « inefficace sur le plan écologique, injuste socialement, et va accroître la pression sur les familles » déclare la 1ère Secrétaire du PS, après que Ségolène Royal ait dénoncé un impôt « insupportable, qui va assommer des familles qui n'ont pas le libre choix de rouler propre »... Marielle de Sarnez, 1ère Vice-Présidente du Modem estime, elle, qu' « intégrer l'écologie dans notre fiscalité, ce peut être vraiment bien et utile, à condition que cela se fasse à prélèvement égal, et sans pénaliser les familles, surtout celles qui n'ont pas de grands moyens. Et il faut le faire au plan européen, de manière à ne pas déséquilibrer la compétition entre nous et nos voisins »...

Rentrée sociale: le raton laveur découvre le rapport de l'Office Européen des Statistiques: le taux de chômage dans la zône euro a atteint 9,5% en juillet, au plus haut depuis mai 1999, avec plus de 15 millions de personnes sans emploi... Parmi les pays de l'UE, les taux de chômage les plus bas sont aux Pays-Bas (3,4%), en Autriche (4,4%), à Chypre (5,5%), les plus élevés en Espagne (18,5%), en Lettonie (17,4%), en Lituanie (16,7%)... En France, le taux de chômage est monté à 9,8% ... En Allemagne, il est resté stable (7,7%), en Belgique, il est redescendu à 8%... L'économiste Howard Archer estime que « la hausse du chômage risque de limiter la consommation dans la zône euro, particulièrement parce qu'il contribue à ralentir l'augmentation des salaires »...

Rentrée associative: le raton laveur m'a accompagné samedi après-midi au Salon des Associations, nouvelle date, nouvelle formule, nouveau lieu, le Complexe Sportif Léo Lagrange: moi, j'ai trouvé ça plutôt bien et le raton laveur a été étonné du nombre de personnes qui me reconnaissaient, qui ne m'avaient pas oublié, et qui venaient me saluer et bavarder un peu avec moi: merci, ça m'a donné envie de reprendre du service... et j'en ai vraiment envie... Le raton laveur me souffle que ça serait bien aussi que l'an prochain, le Salon ait lieu à Marie Marvingt, comme ça, une année sur deux, pour ne pas faire de jaloux... Dont acte...
Rentrée du Conseil Municipal
: lundi 7 septembre, à 20h00, en Mairie de Maxéville: le raton laveur voudrait bien y aller, mais si le Conseil est ouvert au public, il est formellement interdit aux ratons laveurs: à l'ordre du jour: Installation de Martine Bocoum, nouvelle conseillère municipale, suite au départ de Christine Cheradame - Dotation Développement Urbain - Contrat Urbain de Cohésion Sociale - Bourse permis de conduire - Subvention à J.B. Thiery pour un court- métrage - Participation aux frais de stage de préselection en équipe de France d'une karatéka maxévilloise - Action internationale: missions et déplacements et versement d'une aide d'urgence à Anderamboukane, région de GAO, via le Centre International de l'Eau de Nancy - Service de télé-assistance à domicile - Modification du tableau des effectifs - Prise en charge des frais de déplacements du personnel - Demande de dérogation au repos dominical de la société Gepsa - Cession par la ville de la parcelle cadastrée AC 283 & 284 sises 139 bis rue Gambetta - Rapports 2008 sur le prix et la qualité des services d'eau et d'assainissement et du service public d'élimination des déchets - Campagne de ravalement de façades et d'isolation acoustique...
Bon, allez, le raton laveur et moi-même, nous vous souhaitons une très bonne rentrée !...

Max'Dany

Repost 0

Présentation

  • : Le BLOG de MAX'DANY
  • Le BLOG de MAX'DANY
  • : Créé en septembre 2009... Un certain regard sur le monde et sur ma ville, Maxéville.
  • Contact

Le grain de sel de Max'Dany

Coucou, voici déjà le mois d'août... Une bonne occasion pour nous rappeler la chanson de Ray Ventura... "Si jamais une coquette Vous demande un jour Quelle saison est la plus chouette Pour  rêver d'amour Ne dites pas qu'la meilleure date C'est mars ou fin septembre L'époque la plus adéquate C'est celle que chantent les chattes A la mi-août C'est tellement plus romantique A la mi-août On fera les quatre cents coups A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup Et si la belle vous dit soudain J'adore les fourrures Quand donc aurais-je mon ragondin ? Chantez d'un air badin A la mi-août C'est bien plus économique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous"

Recherche

Le point de vue du Raton Laveur

Elle est chouette et rigolote, cette chanson de Ray Ventura que nous rappelle le patron... Pour les deux autres couplets, je prends sa succession... "Je m'souviens lorsque naguère J'ai passé mon bac Comme j'étais pas une lumière J'avais plutôt l'trac Le prof d'histoire me demande Quand donc est né l'shah d'Perse ? Dès l'instant qu'on parlait du shah J'ai dit: eh bien voilà ! A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août On se sent plus dynamique A la mi-août On s'amuse comme des fous. Je connais une Auvergnate qui aime un bougnat Quand elle dit: A bas les pattes Il s'écrie Fouchtra Quand ch'est-y que tu me donn'ras Tout ché que tu pochèdes ? Pour l'inchtant répond-elle au gars Y'est pas quechtion de cha A la Mi-août Che chera plus romantique On fera les quatre cents coups A la mi-août On che chent plus dynamique A la mi-août On ch'amuse comme des fous"...

Archives

La bulle des poissons rouges

Merci patron de nous laisser, à nous les poissons, le soin de chanter le dernier refrain... "Dans la plupart des guinguettes On n'a pas le choix C'est toujours de l'omelette Ou bien du veau froid Et si l'on demande au patron Quand ferez-vous une gibelotte ? Souvent d'un petit air fripon Le patron vous répond A la mi-août C'est beaucoup plus romantique A la mi-août Y'a d'la joie pour les matous A la mi-août Tous les coeurs sont en pique-nique A la mi-août Les filles n'ont pas peur du loup A la mi-août  A la mi-a mi-a mi-a mi-a mi-a-oût"...

Boite aux Citations du Patron

"Ce que le mois d'août ne mûrira pas, ce n'est pas septembre qui le fera"...

A noter sur votre Agenda

Nos ateliers MiG'Art et MiG'Encadrement seront fermés en juillet et en août, ils reprendront le jeudi 11 septembre... Nous organiserons un hommage au Père Duval, autour de ses chansons et d'un feu de camp, le samedi 30 août dans le Parc de la Mairie... Notez aussi notre Vide-Greniers des Enfants le samedi 27 septembre après-midi... Un concert orgue et trompette en prévision... Une visite guidée de l'ancienne Abbaye St Clément de Metz devenue le siège du Conseil Régional de Lorraine, le jeudi 9 octobre après-midi... Notre Marché de Noël à la Salle du Parc les 29 et 30 novembre... et plein d'autres surprises...avec le MIG... Max'Inter-Générations...

Indiscrétions du webmaster

Bonnes vacances, si vous pouvez en prendre, sinon, bon été à tous, et merci de rester fidèles au Blog de Max'Dany qui essaye de toujours mieux vous distraire, vous être utile et surtout, vous informer...

Vous vous posez des questions

Ben oui, quoi, dans les rubriques du dessus, vous citez une chanson de Ray Ventura... OK, mais qui c'est, celui-là ?... Alors voilà... Ray Ventura (par ailleurs, l'oncle de feu Sacha Distel) est un célèbre chef d'orchestre amoureux de jazz qui, avec ses "Collégiens" de musiciens et de chanteurs, ont enchanté le public des années d'avant guerre, disons les années 1930/1940... Avec d'énormes succès tels que "Tout va très bien Madame la Marquise"... "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?"... et "ça vaut mieux que d'attraper la scarlatine"... Ben voilà, maintenant, vous connaissez mieux Ray Ventura ( 1908-1979)...